Économie – Social

Gros succès pour la braderie de soutien au Secours populaire d'Hayange menacé d'expulsion

Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu samedi 5 novembre 2016 à 17:15

Le Secours populaire d'Hayange se félicite du succès de sa grande braderie organisée ce samedi 5 Novembre
Le Secours populaire d'Hayange se félicite du succès de sa grande braderie organisée ce samedi 5 Novembre © Radio France - Cécile Soulé

La solidarité s'organise autour du Secours populaire d'Hayange qui a organisé ce samedi 5 novembre une grande braderie. Le maire FN a engagé à son encontre une procédure d'expulsion et l'a déjà privé de chauffage et d'électricité mais l'association veut continuer à aider les plus démunis.

La solidarité ne faiblit pas autour du Secours populaire d'Hayange, menacé d'expulsion par le maire FN Fabien Engelmann. Ce samedi 5 novembre, l'association caritative a organisé une grande braderie, qui a connu un beau succès. Pour soutenir le Secours populaire, beaucoup de monde est venu acheter les objets, jouets et vêtements mis en vente au profit de l'association. Même si la mairie lui a coupé l'électricité et le chauffage, le Secours populaire d'Hayange continue à venir en aide à près de 800 bénéficiaires.

Une acheteuse: "Je trouve lamentable que le maire puisse vouloir les expulser"

Les visiteurs fouillent dans les bacs, sur les étagères remplis de vêtements, objets de décoration, jouets. "Un euro, ça vaut quand même le coup" dit une dame, mais la plupart des acheteurs ne sont pas là que pour faire de bonnes affaires. Cette habitante de Sierck-les-Bains a fait 30 km de route exprès: "C'est symbolique, j'ai acheté quelques petites choses pour soutenir une association qui est nécessaire pour la population. Je trouve lamentable que le maire puisse vouloir les évincer".

La présidente du Secours populaire d'Hayange: "Il y a une affluence très importante"

La présidente du Secours populaire d'Hayange, Anne Duflot-Allievi, est touchée du soutien qui ne faiblit pas depuis la menace d'expulsion. La pétition signée par plus de 10.000 personnes, les dons qui affluent ou encore le succès de cette braderie:"Il y avait des gens qui étaient déjà là à 8h du monde, on ouvre qu'à 9h et oui, il y a une affluence vraiment très importante. Les gens viennent en plus pour soutenir le comité, pour qu'on puisse continuer à garder notre local et à aider les plus démunis".

Une bénéficiaire: "De savoir qu'on n'aura plus d'aide, qu'est-ce qu'on va faire?"

Les bras chargés de paquets, cette mère de 3 enfants fait partie des 800 bénéficiaires de l'association hayangeoise et elle s'inquiète de sa possible fermeture:"Quand on est au chômage et qu'on touche pas beaucoup, les fins de mois, le lait et tout ça, pour les enfants...Ils m'aident beaucoup. Quand je n'ai rien, ça fait du bien. De savoir qu'on n'aura plus d'aide comme ça, qu'est-ce qu'on va faire?"

Depuis un mois, la mairie a coupé électricité et chauffage. Si le local de l'association est encore éclairé et un peu chauffé, c'est grâce à un groupe électrogène prêté par un habitant. La mairie a aussi enlevé l'enseigne de l'association au-dessus de la porte d'entrée.

La présidente du Secours populaire d'Hayange se félicite du soutien de la population