Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grosse affluence dans les rues d'Orléans pour la réouverture des commerces

-
Par , France Bleu Orléans

Les commerces dits "non-essentiels" ont pu relever le rideau ce samedi matin, après un mois de fermeture pour cause de confinement. A Orléans, les clients sont au rendez-vous. Les magasins de chaussures sont notamment pris d'assaut.

Il y avait du monde dans les rues du centre-ville d'Orléans ce samedi pour la réouverture des commerces.
Il y avait du monde dans les rues du centre-ville d'Orléans ce samedi pour la réouverture des commerces. © Radio France - Marine Protais

Ils attendaient avec impatience de pouvoir rouvrir, c'est désormais chose faite. Depuis ce samedi matin, les commerces jugés "non-essentiels" accueillent de nouveau leurs clients en boutique. A Orléans, ils ne se sont pas fait prier. Dès 9 heures, il y avait du monde en centre-ville, notamment dans les magasins de chaussures, malgré le protocole sanitaire.

Des files d'attente se sont constituées devant de nombreuses boutiques orléanaises qui ne peuvent accueillir qu'un nombre limité de clients.
Des files d'attente se sont constituées devant de nombreuses boutiques orléanaises qui ne peuvent accueillir qu'un nombre limité de clients. © Radio France - Marine Protais

Avec les nouvelles règles en vigueur, de nombreuses boutiques ne peuvent pas accueillir plus de quinze personnes en même temps. Marie est obligée de patienter devant ce magasin de chaussures pour enfants, rue de la République, avec son bébé de 13 mois dans les bras. 

Ma fille a commencé à marcher pendant le confinement. Force oblige, elle est en chaussettes, donc on attend pour lui acheter ses premières chaussures.

Cette maman rêve de voir sa petite Alix errer dans leur jardin, mais "en chaussettes, ce n'est pas l'idéal", plaisante-t-elle. D'autant qu'il commence à faire froid, même si c'est un grand ciel bleu qui plane ce samedi sur Orléans.

Des clients levés aux aurores pour faire les boutiques

Le beau temps a joué pour beaucoup sur la motivation de Bettina. Ce samedi matin, elle a sauté du lit pour aller faire du shopping avec un objectif clair : trouver des bottes à l'approche de l'hiver.

Je me suis levée aux aurores ! A 7h30 j'étais debout, à 8h30 j'étais dans le tramway.

Malgré le masque, on devine son large sourire. Faire du lèche-vitrine lui avait beaucoup manqué. "Je suis très heureuse de revenir flâner dans les magasins, et de sortir un peu de chez moi", confie-t-elle. Le confinement commençait à peser sur son moral, comme sur celui de nombreux commerçants.

De grosses promotions pour attirer les clients

Après un mois de fermeture, c'est un peu la libération pour Dolorès, responsable du magasin San Marina de la rue de la République. Elle est ravie de retrouver ses clients, qu'elles trouvent "bien plus joyeux qu'après le premier déconfinement." 

Malgré une forte affluence dans sa boutique depuis la réouverture, elle craint que beaucoup n'achètent pas. "Depuis ce matin, je n'ai encore rien vendu. De nombreux clients viennent surtout pour se promener ou pour le plaisir d'essayer." Mais Dolorès ne désespère pas. 

Pour attirer les clients et les inciter à acheter, elle a une idée : proposer de grosses promotions, -30% sur tout le magasin, en espérant compenser les pertes dues au confinement. Elle compte également sur les ventes dominicales, puisque les commerces orléanais pourront ouvrir chaque dimanche jusqu'à Noël.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess