Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Guide Michelin : pas de panique en cuisine au restaurant étoilé de l'Isle-sur-la-Sorgue

-
Par , France Bleu Vaucluse
L'Isle-sur-la-Sorgue, France

Ce lundi 27 janvier, les restaurants gastronomiques sauront s'ils ont décroché une étoile, le palmarès du Guide Michelin 2020 sera dévoilé à 16 heures. D'ici-là, pas de pression au restaurant étoilé le Vivier à l'Isle-sur-la-Sorgue.

Le Vivier, restaurant installé à l'Isle-sur-la-Sorgue est doté d'une étoile depuis 2008.
Le Vivier, restaurant installé à l'Isle-sur-la-Sorgue est doté d'une étoile depuis 2008. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Le palmarès du Guide Michelin doit être révélé ce lundi 27 janvier. C'est le "Graal gastronomique" pour les restaurateurs. Ces derniers sauront à 16 heures s'ils conservent ou décrochent une étoile de plus, voire s'ils en perdent une, à l'instar du chef emblématique Paul Bocuse, seul trois étoiles déclassé en 2020. A quelques heures de l'annonce, les rumeurs circulent, dans certaines cuisines on retient son souffle mais pas spécialement au restaurant le Vivier installé à l'Isle-sur-la-Sorgue, doté d'une étoile depuis 2008. 

Pour le chef de cet établissement vauclusien, Romain Gandolphe, la recette pour obtenir cette distinction n'est pas si compliquée : "Il faut une bonne cuisine, des jolis produits, une maîtrise des cuissons et des saveurs. Il faut aussi se remettre en question chaque jour pour apporter une belle expérience gastronomique à nos clients. Si on y met du cœur et que toute l'équipe se donne à fond, il n'y a pas de raison de perdre cette étoile."

Son associé, Patrick Fischnaller lui aussi est confiant : " Je n'ai jamais eu trop la pression par rapport à ça." D'autant que d'après le gérant, "Le Guide Michelin est moins acheté aujourd'hui." Il estime que le guide doit évoluer vers le numérique. "Son association avec La fourchette et TripAdvisor est discutable mais peut-être nécessaire pour rester à la page."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu