Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Guillaume Garot propose une prime pour les aides à domicile et les agents des Ehpad liés au Département

-
Par , France Bleu Mayenne

Le député de la Mayenne et conseiller départemental propose "une prime exceptionnelle du Conseil départemental pour les aides à domicile et les personnels des EHPAD liés au Département". Cette proposition sera formulée lors de la prochaine séance du conseil.

Illustration, aide à domicile.
Illustration, aide à domicile. © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE / FLORIAN SALESSE

Selon Guillaume Garot, "leur courage et leur engagement méritent une reconnaissance, matérialisée de façon concrète". Le député socialiste de la Mayenne et conseiller départemental propose "une prime exceptionnelle du Conseil départemental pour les aides à domicile et les personnels des EHPAD liés au Département, qui relèvent en Mayenne de son champ d’action, qu’ils soient employés d’associations ou de collectivités locales".

Le principe de cette prime sera soumis aux élus lors de la prochaine séance au Conseil départemental (dont la date n'est pas encore fixée), avant d'en déterminer le montant. "Ce montant devra être digne", précise l'élu.

Les aides à domiciles - notamment à l’ADMR qui représente 85% des interventions dans ce domaine en Mayenne -  et les agents des Ehpad, "s’engagent sans compter pour veiller et prendre soin de nos aînés, à domicile ou en établissement", écrit Guillaume Garot. Cette prime serait selon l'élu "la moindre des reconnaissances due à ces femmes et ces hommes engagés au quotidien pour les autres". 

Le gouvernement invite de son côté les entreprises privées, dont les salariés travaillent malgré le confinement, à leur verser une prime de 1 000 €.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu