Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Gujan-Mestras : après l'annonce des contrats, le soulagement des salariés de Couach

mercredi 26 août 2015 à 16:11 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Les 180 salariés du chantier naval de Gujan-Mestras sont soulagés. Après des années d'incertitude ils viennent d'apprendre que le carnet de commande était désormais bien rempli. Couach vient de signer deux contrats coup sur coup, l'un militaire, l'autre civil. A la clef : trois années de travail minimum.

Couach était en difficulté depuis 2008
Couach était en difficulté depuis 2008 © Radio France - Stéphane Hiscock

Cela faisait des années qu'ils attendaient ce moment. A la sortie du chantier naval de Gujan-Mestras ce jeudi midi les 180 salariés affichaient un large sourire. Couach a décroché un contrat pour fabriquer 79 bateaux militaires de type "intercepteurs" à destination de l'Arabie Saoudite.

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Couach a également signé avec le groupe hollandais Vandutch pour construire au moins 50 bateaux de plaisance de 22 mètres de long.

Ces deux contrats vont permettre de remplir le carnet de commande et de voir l'avenir sereinement pendant au moins trois ou quatre ans estime la CFDT.

"La construction des intercepteurs pour l'Arabie Saoudite va débuter le mois prochain. On peut penser que ces contrats vont permettre d'embaucher une centaine de salariés." — Maria Pedrosa, délégué CFDT

Après des années de galère et de chômage partiel , Couach voit enfin le bout du tunnel. Les salariés ont appris la bonne nouvelle en début de semaine lors d'une réunion avec la direction.

"Moi je viens d'arriver en intérim. Qui sait ... je ça va peut-être se terminer en CDI. On y croit, y a l'air d'avoir du boulot en perspective." — Steve, intérimaire chez Couach

Ces deux jolis contrats signés par Couach pourraient en attirer d'autres. Mais il est difficile d'en savoir plus. Du côté de la direction on ne change pas de ligne : c'est motus et bouche cousue.

 

Un gros soulagement