Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Habitat minier: 150 millions d'euros d'argent frais avec l'entrée de la Caisse des Dépôts au capital de Maisons et Cités

lundi 18 juin 2018 à 7:08 Par Claire Mesureur, France Bleu Nord

L'année dernière le gouvernement s'engageait à investir 100 M d'euros sur 10 ans pour la rénovation des maisons des mines. En fin de semaine la Caisse des Dépôts et Consignations et Maisons et Cités annonçaient leur rapprochement et 150 M d'euros supplémentaires.

Plus de 20 000 maisons doivent subir de lourds travaux de rénovation thermique
Plus de 20 000 maisons doivent subir de lourds travaux de rénovation thermique © Maxppp - Patrick James

Hauts-de-France, France

Depuis plus de 4 ans, les élus de l'ancien minier et Maisons et Cités avaient entrepris d'accélérer le rythme de la rénovation des maisons des mines. Il fallait donc trouver des fonds supplémentaires. 4 ans plus tard et 5 ministres du logement interpellés, les choses semblent vouloir se débloquer. En plus des 100 M promis par les pouvoirs publics sur les 10 prochaines années, Maisons et Cités vient d'ouvrir son capital à la Caisse des Dépôts et Consignations. Sa filiale "Habitat" vient de racheter 34% des parts de l'entreprise, et ce sont donc 150 M supplémentaires qui viennent abonder le budget des rénovations.

L'intégralité de cet argent sera consacrée aux chantiers de rénovation thermique

Le rythme de rénovation va donc pouvoir s'accélérer et il était plus que temps. Le bailleur social gère 63 mille logements dans le Nord et le Pas-de-Calais dont plus de 20 mille sont encore de véritables passoires thermiques. Or actuellement la bailleur ne prend en charge qu'un petit millier de rénovations par an, "on ne peut pas demander aux gens d'attendre encore 20 ans pour que leur logement soit entièrement réhabilité!", considère Jacques Vernier, le président de Maisons et Cités.

L'engagement du bailleur est donc très clair: plus aucune maison ne sera remise sur le marché sans avoir été entièrement rénovée au moment d'un changement de locataire. Les travaux sont en effet très lourds et nécessitent que le logement ne soit pas occupé. "Nous isolons totalement les murs, et cette isolation ne peut pas se faire par l'extérieur, détaille Dominique Soyez le directeur général de l'entreprise, compte tenu de l'architecture très particulière des maisons et du fait que certaines de ces cités sont classées au Patrimoine Mondial".

Il faut compter environ 80 mille euros de travaux par logement....

Et puis il faut isoler les toitures, parfois le sol quand c'est possible, et puis bien sûr changer la chaudières Mais à l'arrivée le locataire voit sa facture de chauffage baisser considérablement "jusqu'à 100€ par mois" estime Jacques Vernier. Et puis le jeu en vaut la chandelle: près d'un million de personnes vivent dans l'ancien bassin minier, et certaines communes comptent jusqu'à 80% de cités minières! Sans compter les retombées économiques pour les entreprises du secteur...