Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Halle Charpenterie à Orléans : le bowling et la taverne doivent ouvrir cette semaine

-
Par , France Bleu Orléans

Une nouvelle page s'ouvre cette semaine pour la Halle Charpenterie à Orléans, avec l'ouverture du bowling et de la taverne : il ne manque plus que le feu vert de la commission de sécurité qui passera mardi. Une ouverture très attendue, malgré les polémiques.

La façade de "La Taverne", spécialisée en fruits de mer et choucroute.
La façade de "La Taverne", spécialisée en fruits de mer et choucroute. © Radio France - François Guéroult

Orléans, France

Annoncée pour début 2019, puis pour le printemps, puis pour le Festival de Loire, c'est cette semaine que devrait avoir lieu l'ouverture des 2 nouveaux établissements prévus dans la Halle Charpenterie : il ne reste plus à franchir que l'obstacle de la commission de sécurité, qui inspectera les lieux demain après-midi. Le bowling et la nouvelle brasserie pourraient donc accueillir leurs premiers clients mercredi, voire mardi soir.

Problèmes de concurrence et de stationnement ?

Côté gauche, le bowling baptisé "River lanes" : à l'étage, 10 pistes longues de 14 mètres - contre 18 mètres dans les bowlings traditionnels - au rez-de-chaussée, un espace bar/snacking avec écrans géants pour diffuser des événements sportifs. Côté droite, la brasserie, appelée sobrement "la Taverne", spécialisée en fruits de mer et choucroute, également sur 2 étages. Les 2 établissements seront ouverts 7 jours sur 7, midi et soir, et jusqu'à 1 heure du matin.

Le bowling "River lanes" en cours d'aménagement : premières images dévoilées par l'aménageur - Aucun(e)
Le bowling "River lanes" en cours d'aménagement : premières images dévoilées par l'aménageur - capture d'écran Youtube

Une arrivée que ne voient pas d'un bon œil les 3 autres locataires de la Halle (Garden Ice, Delirium café, et Oh Terroir) qui avaient envisagé de déposer un recours avant finalement d'y renoncer : ils mettent en cause la promesse non tenue par la ville - qu'il y ait à cet endroit un magasin d'offre culturelle - et craignent surtout le manque de places de stationnement alentours, les parkings Charpenterie et Halles-Châtelet affichant régulièrement complets... 

La Ville a construit la Halle pour 3,7 millions €, l'a vendue 1,4 million €...

Reste aussi la polémique sur le coût financier pour la ville. Inaugurée en janvier 2001 par le maire PS de l'époque Jean-Pierre Sueur, la Halle Charpenterie devait initialement accueillir le marché. Cela n'a jamais été le cas, en raison d'un revirement ou d'une hostilité des maraîchers dès l'origine - les deux versions n'ont jamais cessé de s'affronter.... Ce qui est sûr, c'est que lorsque Serge Grouard est élu maire 3 mois plus tard, il ne veut pas en entendre parler : "Un marché, c'est une demi-journée par semaine, expliquait-il alors sur France Bleu Orléans, cela voudrait dire que 6 jours et demi par semaine, ce lieu serait vide ? Cela n'a pas de sens. Donc, nous, nous cherchons une autre destination pour cette Halle."

Mais cette recherche prend du temps, beaucoup de temps... En 2003, l'émission "Combien ça coûte" sur TF1 ironise sur cette coquille vide qui a coûté 3,7 millions d'euros à la construction ! En 2006, la ville vend la Halle Charpenterie au promoteur immobilier parisien Apsys pour 1,4 million d'euros. Apsys échoue à faire venir les enseignes promises (on parle alors d'un Espace culturel Leclerc et d'une Taverne de maître Kanter notamment) et refile le bébé en 2009 au groupe Casino. Il faut finalement attendre septembre 2011 pour voir un premier commerce s'installer : la librairie Passion Culture, suivie, un an plus tard, par les brasseries Garden Ice et Délirium Café et le restaurant Oh Terroir. Nouveau rebondissement en juin 2016 : Passion culture se dit victime de loyers prohibitifs et met la clé sous la porte. 

... et l'a rachetée 7,5 millions d'euros !

En décembre 2017, et pour empêcher la venue d'une salle de fitness à qui Casino veut louer, la ville rachète la Halle Charpenterie pour 7,5 millions d'euros - 5 fois + que le prix de vente 11 ans plus tôt ! Un choix que justifie alors le maire Oivier Carré au micro de France Bleu Orléans : "D'abord, c'est le prix fixé par le Domaine", l'organisme que les collectivités locales sont obligées de consulter pour toute transaction immobilière. "Ensuite, la question, c'est de savoir si on veut qu'il y ait une salle de fitness ou quelqu'un qui vend de la culture : eh bien ! nous, on choisit que ce soit de la culture." En fait de culture, et faute d'avoir réussi à convaincre la librairie Le Furet du Nord de s'implanter, c'est donc un bowling et une brasserie qui s'installent... Leur loyer rapportera à la ville un total de 230 000 euros par an, auxquels s'ajoutent les loyers des autres locataires, mais il faudra au moins 15 ans pour amortir l'opération.

Le groupe PS-Verts a écrit à la Chambre régionale des Comptes pour l'inviter à se pencher sur ce dossier : "Votre courrier sera versé lors du prochain examen de la SEMPAT Orléans Val de Loire" (l'organisme public, contrôlé par la Ville, via lequel ont eu lieu les transactions immobilières) a répondu la Chambre le 7 novembre 2017. Depuis, l'examen n'a toujours pas été effectué...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu