Économie – Social

Halte au gaspi, faites de la disco soupe !

Par Jules de Kiss, France Bleu Touraine samedi 14 janvier 2017 à 20:57

Une marmite de discosoupe
Une marmite de discosoupe - Page Facebook de Discosoupe - DR

Vous le jetteriez surement... Eux font de la soupe avec. Le collectif Disco soupe chasse partout ou il le peut le gaspillage alimentaire. Samedi soir, ce collectif a fait chauffer les marmites, en musique, place Foire le Roi, à Tours. Un moment de partage culinaire et de pédagogie.

Plutôt qu'à la poubelle, c'est aux casseroles qu'ils destinent les légumes un peu abîmés. Les fruits bien mûrs eux deviennent des smoothies, en pleine rue. Sur un réchaud à gaz, près de la fontaine place Foire le Roi, une grande casserole de soupe fume. Annabelle y remue une grand cuillère, sort son mixeur : "Il y a du chou, des carottes, des pommes de terres, des oignons, des petits pois... on a récupéré tout ça dans des supermarchés, des légumes qui allaient être jetés".

C'est le but de l'opération Disco soupe, promouvoir la récup', clouer le gaspillage au pilori. Et il n'y a pas que de la soupe ! Le collectif prépare et sert aux passants des smoothies, du gaspacho, des tartines radis-beurre. Le pain est un des aliments le plus gâché rappelle Hélène, membre du collectif : "On a été le chercher dans une boulangerie. Tous les soirs ils jettent les fournées invendues alors qu'elles sont encore très bonnes. Les gens veulent du très frais alors que c'est encore très bon. C'est vraiment dommage de jeter tout ça..."

20 kilos de nourriture gaspillés par Français et par an

Le gaspi ne concerne pas que les commerçants. Chacun de nous en est plus ou moins coupable. En France, d'après des chiffres du ministère de l'Agriculture, on jette chaque année 20 kg de nourriture par personne, dont un tiers est encore sous emballage. Ça représente entre 100 et 160 euros de perdus. Hélène a donc quelques conseils pour éviter ces pertes et nous faire faire des économies : "Il faut acheter en petites quantités. Dans le frigo il faut ranger devant les produits qui se perdent en premier pour les voir directemment. Il faut aussi savoir qu'il y a des dates de péremption, des dates limites, mais aussi des DLUO, des dates avant lesquelles il est 'préférable' de consommer. Mais on peut parfois consommer un produit des années après cette date. Il faut l'ouvrir, le sentir, goûter, et puis si c'est bon, y'a pas de souci !"

Halte au gaspillage, faites de la disco soupe !