Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hasparren : le groupe Lauak va licencier un tiers de son personnel, selon la CFDT

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le plan annoncé début août va se mettre en place à partir de novembre 2020. La CFDT s'interroge sur la stratégie choisie, elle affirme que plus d'emplois auraient pu être sauvés.

L'avionneur devrait passer par des licenciements secs
L'avionneur devrait passer par des licenciements secs © Radio France - Bixente Vrignon

Le Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE) du groupe Lauak devrait être validé par l'Inspection du Travail, la Direction des Entreprises de la Concurrence, de la Consommation et de l'Emploi (DIRECCTE) dès cette fin de semaine. Comme France Bleu Pays Basque l'annonçait début août, il prévoit des pertes sèches d'emploi, 138 exactement sur le site de Hasparren-Ayherre, selon la CFDT. Cela représente 30% du personnel sur les trois sites d'Hasparren et la moitié à l'Isle Jourdain.  Le syndicat s'interroge : "C'est surtout la philosophie qui nous inquiète : elle privilégie les départs, les aides à la création d'entreprise, à la conversion, mais ce sont toutes des solutions externes", s'interroge Jean-Claude Comet, ancien de la CFDT métallurgie.

La CFDT rappelle que les syndicats ont négocié des dispositifs d'aide au temps partiel, comme l'APLD, l'Activité Partielle Longue Durée. "Ce qui nous étonne, c'est la précipitation avec laquelle le groupe Lauak a engagé ce plan là", rajoute Jean-Claude Comet. La CFDT souligne que le gouvernement a prévu 15 milliards d'aide pour l'aéronautique et avance que Lauak aurait pu miser sur ce chômage partiel de longue durée. Le syndicat craint que, lorsque la reprise viendra, l'activité soit déjà délocalisée dans d'autres usines du groupe, au Portugal ou au Mexique.

Jean-Claude Comet: "ce qui nous étonne, c'est la précipitation du groupe Lauak"

L'usine Lauak de Ayherre près d'Hasparren
L'usine Lauak de Ayherre près d'Hasparren © Radio France - Jacques Pons
Choix de la station

À venir dansDanssecondess