Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hausse de la contribution régionale à l'aéroport de Tours : les écologistes dénoncent un cadeau à Ryanair

-
Par , France Bleu Touraine

Les élus écologistes dénoncent la hausse de la contribution de la Région Centre à l'aéroport de Tours. Ils dénoncent le nouveau cadeau fait à Ryanair par la Région, présidée par le socialiste François Bonneau.

Pas de monopole pour Ryanair
Pas de monopole pour Ryanair © Radio France - MD

Les élus écologistes s’opposent à l’augmentation de la contribution de la Région Centre-Val-de-Loire à l'aéroport de Tours. Une augmentation décidée lors de la commission permanente du Conseil régional Centre-Val de Loire vendredi matin. La contribution financière 2020 de la Région au Syndicat Mixte pour l’Aménagement et le Développement de l’Aéroport International de Tours-Val de Loire sera augmentée, et portée à 1,273 millions d’euros, soit 283.000 € de plus que le montant prévu lors de l’adoption du budget primitif 2020

Une décision inadmissible selon le groupe écologiste qui dénonce la politique du président de la région François Bonneau. "Sachant que de nombreux vols de Ryanair ont été annulés cette année en raison de la pandémie de Covid-19, en toute logique on aurait plutôt envisagé que le budget 2020 du Syndicat mixte de l’aéroport et donc indirectement la contribution de la Région soient revus à la baisse !" jugent ils.  

Ils parlent d'une décision précipitée et qui ne s'est pas faite en concertation avec le département d'Indre-et-Loire et la Métropole de Tours. D'autant que selon eux, "plus personne ne semble à l’aise avec le fait que les vols de l’aéroport de Tours soient assurés par la compagnie Ryanair grâce à du financement public."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess