Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hausse des carburants : des internautes soupçonnent Facebook de supprimer des appels au blocage le 17 novembre

mardi 30 octobre 2018 à 21:18 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Des internautes accusent Facebook d'avoir supprimé des événements relayant des appels à manifester contre la hausse du prix des carburants le 17 novembre. Contacté par franceinfo, le réseau social dément.

Illustration station essence
Illustration station essence © Maxppp - Julio PELAEZ

Nantes, Rodez ou encore Toulouse : depuis lundi, des internautes s'élèvent contre la suppression d'événements Facebook appelant à manifester contre la hausse des carburants le 17 novembre. 

Contacté par Actu.fr et franceinfo, Thomas Leroyer, l'un des administrateurs d'un des deux événements toulousains supprimés  affirme que "le créateur de l'événement a reçu une notification de Facebook comme quoi l'événement avait été signalé et qu'il allait être examiné." Selon lui, l'appel à manifester "a été supprimé juste après."

De son côté, Facebook France a assuré à franceinfo ne pas être intervenu sur les quatre événements repérés par Actu.fr. "Trois ont été annulés par l'un des administrateurs, un autre a été supprimé avec le profil de son créateur" a précisé le réseau social à nos confrères. "Seuls les contenus qui contreviennent aux "standards de la communauté" (appels à la violence, discours incitant à la haine, harcèlement etc.) sont susceptibles d'être supprimés" selon l'entreprise.

Des professionnels mobilisés

Les appels à bloquer les routes et les autoroutes le 17 novembre se multiplient sur les réseaux sociaux. Lundi, la pétition lancée par l'automobiliste francilienne Priscilla Ludosky sur "Change.org" a dépassé la barre des 500.000 signatures. Le cap des 600.000 pourrait être franchi ce mardi.

La grogne gagne également les professionnels. Lundi, une première opération escargot impliquant une quarantaine de camions d'entreprises de transport et du BTP a eu lieu en Haute-Savoie et ce mardi, la principale fédération du secteur des travaux publics a annoncé des opérations du même type en Champagne-Ardenne pour le 5 novembre.