Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Économie – Social

Hausse des prix du carburant en Île-de-France

mardi 9 janvier 2018 à 17:42 Par Marion Aquilina, France Bleu Paris

Un plein d'essence qui coûte parfois 5€ de plus, impossible pour les usagers de ne pas s'en rendre compte. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a transmis ses données cette semaine. Par exemple, pour le litre de diesel, il faut compter en moyenne 10 centimes de plus à la pompe.

Les prix du carburant ont bondi avec les hausses de taxes (illustration)
Les prix du carburant ont bondi avec les hausses de taxes (illustration) © Maxppp - Quentin Salinier

Île-de-France, France

Si vous êtes allés faire le plein de carburant ces derniers jours, vous avez sans doute remarqué la hausse des prix. D'après les chiffres communiqués par le ministère de la Transition écologique et solidaire, en moyenne, il faut compter 10 centimes de plus pour le litre de diesel et pour le sans plomb 95, c'est six centimes de plus que la semaine dernière. Idem pour le sans plomb 98. 

Une augmentation liée notamment aux hausses des taxes sur les carburants

Près de la porte de Clichy à Paris, les automobilistes et conducteurs de deux-roues qui sont venus à la station essence rouspètent un peu ce mardi 9 janvier 2018.  Marie-France qui habite à Saint-Ouen a vérifié deux fois le montant de son plein au moment de payer : "Ça me coûte 35€ pour 24 L de SP 95." La semaine dernière pour la même quantité, elle déboursait 3€ de moins.

Pour expliquer cet écart, il faut regarder la double hausse de la fiscalité sur les carburants mise en place au 1er janvier 2018, sur la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et sur la taxe carbone. Par ailleurs, le prix du baril de pétrole new-yorkais a atteint 62.01$ le 4 janvier dernier, grimpant ainsi à son plus haut niveau depuis décembre 2014.

"Les plus pénalisés sont probablement les routiers"

Particuliers et professionnels se sont bien rendus compte de cette hausse. C'est le cas d'Arthur, chauffeur de taxi à Paris : "Pour les pleins d'essence, chaque semaine, je paie entre 60 et 70€. Avec l'augmentation, j'imagine que ça me coûte parfois entre 5 et 10€ de plus." Mais Arthur sait que ses distances sont courtes, "les plus pénalisés sont probablement les routiers qui consomment plus que les taxis." 

Arthur a déjà prévu d'éviter la station essence la plus chère de Paris, dans le 1er arrondissement où le 8 janvier le litre de diesel était à 1,87€. La station essence située boulevard Fort de Vaux dans le 17e arrondissement est en revanche celle où le prix du litre de gazole était le plus bas ce 9 janvier, à 1,40€. En France, le gazole est le carburant le plus vendu, il représente 80% des volumes.