Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hausse des prix du carburant : les Toulousains passent au bioéthanol

mercredi 7 novembre 2018 à 17:19 Par Simon Cardona, France Bleu Occitanie et France Bleu

Face à la hausse des prix du carburant, de plus en plus d'automobilistes investissent dans un petit boîtier qui permet à leur voiture de rouler au bioéthanol. Un carburant disponible dans la majorité des stations essence à moins de 0.70€ le litre.

Henri Caussat vient d'installer l'un de ses boîtiers sur une 3008 pratiquement neuve
Henri Caussat vient d'installer l'un de ses boîtiers sur une 3008 pratiquement neuve © Radio France - Simon Cardona

Portet-sur-Garonne, France

Il suffit d'installer un boîtier électronique pour avoir une voiture essence convertie au bioéthanol. C'est la nouvelle technique dont tous les automobilistes parlent pour ne plus subir la douloureuse lors du passage à la station essence. Un boîtier entre 900 et 1100 euros selon les garages. Pour que votre voiture avale un biocarburant à 0.70€ le litre.

95% des voitures d'après 2000 compatibles

Maryse fait partie de ceux qui ont sauté le pas : investir dans un petit boîtier électronique, réglementé par l'Etat depuis décembre 2017, et choisir la pompe E85 à la station essence plutôt que du sans-plomb. "C'est le fait de faire des économies qui m'a motivé en premier, avance cette retraitée. Entre nos allers-retours en Bretagne et nos trajets quasi quotidiens entre Toulouse et notre maison dans le Tarn-et-Garonne...ça va vite. Un plein aujourd'hui ça me fait 70€. En bioéthanol, c'est deux fois moins cher."

En une dizaine de minutes, armé de son smartphone, Henri Caussat, garagiste basé à Portet-sur-Garonne, se lance dans une batterie de tests pour voir si le Scénic de Maryse est compatible. "Je regarde l'état général du moteur, le système d'injection, les valeurs et les défauts dans ce dernier", explique le garagiste. 

Comment ça marche ? Explications de Henri Caussat, garagiste à Portet-sur-Garonne

La voiture consomme 10% de carburant en plus

La voiture de Maryse n'a même pas deux ans. Ça n'étonne pas Henri Caussat. "Plein de gens viennent me voir avec une voiture essence qu'ils viennent d'acheter exprès pour installer un boîtier bioéthanol." En un an, le garagiste est passé de deux poses par semaine à quatre poses par jour. "Le téléphone n'arrête pas de sonner, confie-t-il avec un sourire. Tout le monde veut savoir au moins comment ça marche et si c'est compatible avec leur voiture."

Il suffit d'installer le boîtier de conversion pour qu'une voiture essence consomme du bioéthanol - Radio France
Il suffit d'installer le boîtier de conversion pour qu'une voiture essence consomme du bioéthanol © Radio France - Simon Cardona

Pour l'instant, il n'existe que deux marques à proposer des boîtiers de conversion au bioéthanol. La plus courante étant Biomotors, une PME basée à Montpellier. Chez Henri Caussat, la pose de ce boîtier (une demi-journée) et le forfait homologation coûtent 1390 euros. Mais il faut prendre son mal en patience, il y a une semaine d'attente pour l'installation chez ce garagiste.