Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hausse du carburant : les usagers doivent s'adapter

-
Par , France Bleu Touraine
France

Le carburant ne cesse d'augmenter chaque semaine. Le gazole valait en moyenne 1,4387 euro ce lundi, l'essence sans plomb 95 s'affichait à 1,5201 euro et le sans plomb 98 a atteint 1,5860 euro le litre. Les usagers doivent s'adapter entre budget et solutions alternatives.

Prix des carburants : les hausses sont fréquentes et les baisses plus rares, les consommateurs sont inquiets. Illustration
Prix des carburants : les hausses sont fréquentes et les baisses plus rares, les consommateurs sont inquiets. Illustration © Maxppp - Bertrand Bechard

Automobilistes, vous avez dû sans doute voir les prix de l'essence flamber la semaine dernière. Le gazole, carburant le plus vendu en France a augmenté de 1,47 centime le litre. Le litre d'essence sans plomb 95 a augmenté de 1,61 centime, et le 98 de 1,45 centime.  

Cette hausse s'explique par la progression des cours du pétrole, et de la hausse des taxes en France depuis le 1er janvier censée inciter à baisser l'utilisation des énergies fossiles. L'association de consommateurs CLCV constate que sur un an, l'essence a augmenté de 10 centimes par litre, et le gazole de 15 centimes. Elle accuse les distributeurs d'augmenter leur marge. Francis Pousse, le président national des propriétaires-exploitants de stations-service au Conseil national des professions de l'automobile, dément.  

Il faut s'adapter

Tous ces facteurs font qu'aujourd'hui, les usagers paient plus cher et doivent s'adapter au quotidien. Sauf pour Renée, qui a du mal à faire face à cette hausse du prix du carburant. 

C'est pénalisant, c'est sûr. Tout devient de plus en plus cher et la vie devient de plus en plus difficile."

Elle ajoute que "pour les retraités surtout c'est compliqué. Puis pour tout le monde en général."

Pour Jean, grand rouleur, cette hausse va "nous pousser vers des carburants plus propres". Mais passer à des solutions plus écologiques comme l’électrique n'est pas d'actualité pour l'instant. "Bon, pour l'instant non, je trouve ça encore trop onéreux."

Réduire la voiture

Des usagers n'ont pas hésité à utiliser des modes de déplacement plus propres. Alexia habite en ville. Avec la hausse du carburant, elle a décidé d'utiliser davantage le vélo

Ma voiture est un diesel. La prochaine sera une essence, mais je continuerai à limiter mes déplacements."

Hugo "fait les trajets qu'on a besoin de faire et si on peut se déplacer autrement, on marche." Il utilise aussi le covoiturage, qu'il estime "économique et écologique".

Un budget pour les taxis

Pour les professionnels comme les taxis, la hausse se ressent aussi et ce même malgré le remboursement de la TVA, Hugo voit "maintenant qu'on a quand même une hausse du budget. _De toute façon, dès qu'il y a une hausse de gazole, on a une hausse de notre budget mensuel qui va avec_." Son budget est de 700 euros par mois.

Ça commence sérieusement à coûter cher. Un plein de mon véhicule était à 85 euros avant, maintenant je suis passé à plus de 100 euros."

Il raconte devoir travailler plus pour combler les pertes.

Sur l'autoroute, les prix sont majorés avec parfois jusqu'à 2 centimes d'euros de plus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu