Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hausse du prix du tabac : dans l'Yonne, on se tourne vers les cigarettes étrangères

dimanche 12 novembre 2017 à 18:08 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

Avis aux fumeurs : ce lundi 13 novembre, le prix des cigarettes augmente à nouveau. Il faudra désormais débourser entre 6,80€ et 7,30€ pour un paquet. Le gouvernement veut taper au portefeuille et cible notamment le petit budget des jeunes. Alors, efficace ? En pratique, pas sûr.

Les paquets devraient atteindre 10€ en 2020.
Les paquets devraient atteindre 10€ en 2020. © Radio France - Lisa Guyenne

Auxerre, France

30 à 50 centimes d'augmentation dès lundi, pour aller vers l'objectif du gouvernement d'un paquet à 10 € en 2020 : à quel moment la hausse des prix deviendra-t-elle un véritable frein à l'achat ?

Nous avons posé la question aux jeunes, devant le lycée Jacques-Amyot à Auxerre. Si une jeune fille affirme "Moi je vais arrêter. Honnêtement, ça va devenir trop cher", nombre de ses camarades ne sont pas du même avis. "C'est ma tête qui me fera arrêter de fumer, pas mon porte-monnaie !" lance une adolescente blonde.

Des petits boulots pour s'acheter des cigarettes

C'est bien beau, mais comment fait-on pour se payer du tabac, lorsque l'on a 15 ou 16 ans, qu'on est encore étudiant, et que parfois, les parents ne sont pas au courant que l'on fume ? Là aussi, les lycéens ont de la ressource. "J'ai 20€ d'argent de poche par mois, des sous des fêtes de Noël, et je fais aussi du baby-sitting", explique une jeune de 15 ans. "Moi, je travaille l'été dans les moissons, je me fais 3000€ et je tiens avec cette somme toute l'année, pour m'acheter des vêtements, des repas... Et des clopes", complète son ami.

"En Tunisie, c'est 2,90 € le paquet !"

Et l'une des astuces courantes, explique une de leurs camarades, c'est le marché noir des cigarettes étrangères, bien moins chères qu'en France. "La plupart des jeunes aujourd'hui, quand ils vont dans un pays étranger où les cigarettes coûtent moins cher, ils en ramènent et ils les vendent à tout le monde pour 5€." Autour d'elle, ses copains acquiescent : ils l'ont tous déjà fait. "Quand je suis allée en Tunisie, c'était 2,90€ le paquet. Du coup, j'en ai ramené beaucoup et je les ai vendus... Ca arrange tout le monde !"

On en ramène de partout : du Maroc, du Portugal, d'Espagne... - Un lycéen

Pratique pour les petits budgets... Mais pas pour les buralistes. Christophe tient un bar-tabac à Auxerre et il s'inquiète de voir ses clients déserter petit à petit. "Bien sûr, les gens vont se tourner vers l'étranger. Ils le font déjà. Je pense surtout à mes collègues frontaliers... Mais globalement, j'ai peur pour l'avenir des petits commerces comme le nôtre. Ca va devenir de plus en plus dur."

En attendant, qu'il soit acheté en France ou ailleurs, le tabac séduit toujours 30% des Français. Et cause 75 000 décès chaque année.