Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Haute-Corrèze Communauté est lourdement endettée, après seulement treize mois d'existence

mardi 6 mars 2018 à 5:03 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Les finances de Haute-Corrèze Communauté sont dans le rouge. A tel point que la chambre régionale des comptes l'a déjà alertée sur la situation. 13 mois après sa création, la plus grande communauté de communes de la Corrèze a accumulé une dette importante.

La dette de Haute-Corrèze Communauté est de plus de 12 millions d'euros
La dette de Haute-Corrèze Communauté est de plus de 12 millions d'euros © Maxppp - Julio Pélaez

Haute-Corrèze, Ussel

La dette de Haute-Corrèze Communauté est d'un peu plus de 12 millions d'euros. C'est presque un tiers donc du budget total de la communauté de communes, qui est de 30 millions d'euros. Cette dette est le résultat des investissements importants réalisés depuis 13 mois. HCC a en fait repris tous les projets qui avaient été lancés par les anciennes communautés de communes qui la composent. Plus les siens propres, ça fait beaucoup d'un coup et ça crée une dette qui donne de lourds intérêts pour une si jeune structure. "Quand vous avez une dette jeune ça crée majoritairement des intérêts sur les dépenses de fonctionnement" explique Philippe Roche, vice président de HCC, en charge des finances. 

Quatre solutions à l'étude

Mais rien d'alarmant toutefois assure l'élu qui précise que des solutions sont déjà à l'étude pour résorber cette dette. Quatre en fait dont certaines seront délicates à mettre en œuvre : la baisse des dépenses de fonctionnement, notamment par la réduction du personnel, la vente d'une partie des 87 bâtiments dont HCC est propriétaire, la diminution des sommes reversées à chacune de ses communes et enfin, la moins populaire, une hausse de la fiscalité. "Ça va dépendre de ce que vont décider les élus au niveau du plan pluriannuel d'investissements" précise Philippe Roche. Autrement dit plus HCC poursuivra sa politique d'investissements, plus il faudra trouver des financements parmi ses quatre pistes.