Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Haute-Loire : 189 emplois menacés chez Cheynet et Fils, la société placée en cessation de paiement

vendredi 30 novembre 2018 à 17:42 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu Pays d'Auvergne

La douche froide pour les salariés de Cheynet et Fils à St-Just-Malmont. Malgré des aides importantes de l’État débloquées fin 2017 à hauteur de 2 millions et demi d'euros, cette entreprise spécialiste du ruban élastique pour la lingerie est désormais en cessation de paiement.

L'entreprise Cheynet à Saint-Just-Malmont
L'entreprise Cheynet à Saint-Just-Malmont © Radio France - Tifany Antkowiak

Une audience au Tribunal de Commerce de Lyon est d'ores et déjà prévue mercredi 5 décembre. Il s'agira ensuite d'évaluer dans les jours qui viennent la possibilité de trouver un repreneur capable de sauver tout ou partie des 189 emplois menacés. Avant cela, pour les salariés, il faut digérer cette annonce faite ce vendredi matin aux élus du personnel. 

"A peine un an et il n'y a plus d'argent !"

Joël Jasserand, technicien chez Cheynet et fils depuis 20 ans et délégué du personnel et élu au CE. Pour lui la situation est insupportable au vu des investissements publics consentis pour relever la tête de l'entreprise : "On nous annonce cela aujourd'hui alors qu'on sait que la situation est critique depuis le début de l'année. On a eu l'impression en réunion que tout était déjà ficelé, préparé. Comme l'audience qui est déjà prévue mercredi prochain. Nous on est sous le choc. Avec une aide à hauteur de 2,5 millions d'euros on s'est dit que cet argent n'avait pas été donné sans prendre de précautions derrière. Comment se fait-il que ceux qui ont donner ces subventions, les pouvoirs publics, n'aient pas donné des conditions ? Il n'aura pas fallu longtemps. A peine un an. Et il n'y a plus d'argent !"

La direction a prévu de s'adresser directement à tous les salariés ce lundi, 2 jours donc avant l'audience devant le Tribunal de Commerce de Lyon

Le communiqué de la Préfecture de la Loire

"L’entreprise Cheynet et fils, malgré le soutien apporté fin 2017 par l’État, le conseil régional, le conseil départemental, la communauté de communes Loire Semène et la commune de Saint-Just Malmont pour sauvegarder son activité et ses emplois, a informé la délégation unique des personnels ce vendredi 30 novembre que la forte chute de son chiffre d’affaires subie ces derniers mois la contraignait à procéder à une déclaration de cessation des paiements auprès du tribunal de commerce. L’audience du Tribunal est fixée au mercredi 5 décembre 2018. L’État et les collectivités impliquées regrettent que, malgré l’aide apportée, le carnet de commandes de l’entreprise n’ait pu atteindre le niveau attendu et que – de nouveau – les 189 emplois soient menacés. Tous mesurent l’impact de cette situation sur les personnes et sur le territoire. Chacun mettra en œuvre tout ce qui est en son pouvoir pour rechercher un repreneur en capacité de poursuivre tout ou partie de l’activité, dans le respect des décisions qui seront prises par le tribunal de commerce."