Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Loire : les éboueurs du Puy-en-Velay en grève illimitée

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les éboueurs du Puy-en-Velay ont entamé une grève illimitée mardi matin. Ils réclament une réelle reconnaissance de la pénibilité de leur travail et des risques qu'ils prennent au quotidien.

Eboueurs en grève au Puy-en-Velay
Eboueurs en grève au Puy-en-Velay © Radio France - Emeline Rochedy

 

Eboueurs SON

 

C'est une première au sein du service de collecte des ordures ménagères de la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay : les agents ont entamé une grève illimitée, mardi matin. Mouvement suivi par l'ensemble des dix-huit titulaires. Seuls les contractuels ont travaillé ce mercredi, à bord de deux camions, alors que d'habitude, neuf véhicules circulent dans la communauté d'agglomération ponote. Les éboueurs réclament une prime d'insalubrité de 100 à 150 euros, du fait des risques qu'ils prennent à chacune de leur tournée : l'exposition à toutes sortes de produits et odeurs plus ou moins toxiques, le poids des poubelles ou encore les dangers sur la route...

Près d'un tiers des agents en arrêt maladie

Ces conditions de travail font que certains travaillent sous anti-inflammatoires. Un autre ripeur confie aller régulièrement chez le médecin pour des troubles respiratoires . Et selon les grévistes, sept de leurs collègues sont actuellement en arrêt maladie, surtout pour des problèmes de dos . Pénibilité que le président de la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay reconnaît bien, tout en disant que des propositions écrites ont déjà été faites et qu'elle ne peut pas verser cette nouvelle prime sans en passer par une décision des élus car cela impliquerait une hausse de la redevance sur les ordures ménagères. Une rencontre a d'ailleurs eu lieu en fin d'après-midi ce mercredi avec les délégués syndicaux. Reste que la Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay s'est déjà rapprochée de plusieurs entreprises privées qui pourraient collecter les déchets si la grève des éboueurs venait à durer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess