Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Vienne : 25 millions d'euros pour faire de Madrange une usine moderne à Feytiat

-
Par , France Bleu Limousin

Un gros chantier a démarré il y a plus d'un an à l'usine Madrange de Feytiat rachetée par la Cooperl en mai 2017. Un nouveau bâtiment est en train de sortir de terre et les ateliers sont modernisés. Une volonté du groupe de faire de Madrange une entreprise compétitive sur le marché de la charcuterie

La cooperl investit 25 millions d'euros sur le site de madrange à Feytiat pour rendre à la marque ses lettres de noblesse
La cooperl investit 25 millions d'euros sur le site de madrange à Feytiat pour rendre à la marque ses lettres de noblesse © Radio France - Françoise Ravanne

Les travaux ont démarré à la fin de l'année 2018 sur le site de Madrange à Feytiat. La Cooperl, le groupe coopératif breton qui a racheté Madrange a décidé d'investir 25 millions d'euros jusqu'en 2021 pour améliorer la production et rendre Madrange plus compétitif sur le marché de la charcuterie de salaisons. Car quand la Cooperl a repris Madrange elle a trouvé un matériel vieillissant. "Rien n'avait été fait depuis une bonne quinzaine d'années et le matériel existait depuis 30 ans" explique Vincent Fleury, le directeur général délégué en charge de Madrange à la Cooperl , laquelle a donc décidé de refaire l'usine à neuf.

Un bâtiment pour abriter un nouveau système de cuisson

Un nouveau bâtiment est en cours de construction à Feytiat à côté de l'usine actuelle. C'est là que vont être installés de nouveaux fours de cuisson pour le jambon. Une cuisson qui se fera au bain marie, mais la Cooperl investit aussi dans du matériel de moulage du jambon et dans les ateliers de production. Tout devrait être opérationnel début 2021.

Le maintien des emplois est déjà un premier objectif

La marque Madrange se porte mieux affirme Vincent Fleury. "La société mise beaucoup sur Madrange pour devenir la marque phare du groupe" mais il reconnait aussi que le secteur de la charcuterie de salaisons est en difficulté en raison d'une baisse de la consommation . Et si l'usine de Feytiat se modernise ça ne veut pas forcément dire des embauches supplémentaires du moins pas dans un proche avenir. "Il est certain que si nous n'avions pas fait ces investissements nous aurions été en grande difficulté donc dans un premier temps il est important de maintenir nos emplois" explique encore Vincent Fleury;

Madrange à Feytiat c'est aujourd'hui plus de 330 salariés dont 75 intérimaires. Le chantier doit s'achever début 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess