Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Haute-Vienne : premiers jours de vacances, des campeurs heureux mais peu nombreux

-
Par , France Bleu Limousin

Les premiers vacanciers sont arrivés au camping Montreal de Saint-Germain-les-Belles en Haute-Vienne. Malgré une baisse de la fréquentation, ces premiers campeurs sont heureux de pouvoir, enfin, profiter de la nature.

Un petit lac borde le camping de Montréal à Saint-Germain-les-Belles en Haute-Vienne.
Un petit lac borde le camping de Montréal à Saint-Germain-les-Belles en Haute-Vienne. © Radio France - Solène de Larquier

Au camping Montreal, le silence règne. On entend les oiseaux chanter et les insectes voler. Julien a déjà programmé ses journées des prochains jours : "Détente! On profite tranquillement des lieux avec ce bel étang. Après le confinement cela fait du bien, car ce n'était pas une période si reposante." 

Pierre est venu lui aussi profiter du grand air à Saint-Germain-les-Belles. "C'était le but! Nous sommes venus ici pour la tranquillité, la nature." Après l'enfermement et le confinement, Pierre compte bien se reposer dans ces grands espaces mais au visiter la région. "On ne connait pas trop le coin donc on va faire un petit tour des jolies endroits. Hier, nous étions à Pompadour aujourd'hui on s'en va à Vassivière!

Une baisse de la fréquentation

Mais ce silence dans ce camping, n'est pas tout à fait normal. Le camping a un taux de remplissage très bas pour cette période de l'année. Il n'y a qu'une petite dizaine d'emplacements qui sont occupés. Le camping en compte soixante en tout. 

"C'est un peu triste", concède le propriétaire Hans Guerts. Il y a beaucoup moins d'ambiance dans le camping. Le gérant espère pouvoir compter sur une clientèle de dernière minute. Pour cette saison 2020 seulement un saisonnier a été embauché. Ils étaient 5 l'an dernier.

La crainte des sanitaires collectifs

Cette baisse de fréquentation n'étonne pas Christian Graffeuil, président de la fédération régionale de l’hôtellerie de plein air : "Les vacanciers ne vont pas prendre des emplacements avec des sanitaires collectifs. On peut voir que les réservations des mobil home et des chalets fonctionnent car ils disposent de sanitaires privés. C'est un facteur important, les vacanciers sont rassurés." Enfin la crise sanitaire a incité les étrangers, d'habitude très nombreux dans les campings du Limousin, à rester dans leurs pays. Cette clientèle fait donc défaut aux campings de la région.

Mais Christian Graffeuil reste confiant : "La saison est légèrement décalée cette année. Je pense que les premières vagues de campeurs vont arriver dans les jours à venir."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess