Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hautes-Pyrénées : un accord de reprise signé pour l'usine Tarbes Industry

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

La préfecture des Hautes-Pyrénées annonce dans un communiqué ce mardi midi qu'un accord a finalement été signé pour la reprise de l'entreprise Tarbes Industry, ex-Vallourec et ex-Altifort. Une offre ferme avait été faite mais le propriétaire actuel bloquait jusque-là le processus.

L'entreprise Tarbes Industry, ex-Vallourec, emploie 25 personnes
L'entreprise Tarbes Industry, ex-Vallourec, emploie 25 personnes © Maxppp - Caroline Seidel

Tarbes Industry va bien être reprise. La préfecture des Hautes-Pyrénées annonce ce mardi midi dans un communiqué qu'un accord de reprise a été trouvé et signé par les différentes parties. Une offre ferme de reprise du site avait été déposée mais le propriétaire actuel, Franck Supplisson, qui avait lui-même repris l'entreprise l'année dernière, bloquait jusque-là ces négociations, en demandant un nouvel audit comptable de l'entreprise intéressée. Finalement, il accepte donc cette offre. 

Europlasma, futur repreneur 

Le nom du repreneur est désormais connu : Europlasma, expert des solutions de dépollution. Dans son communiqué, le groupe précise que "l'acquisition de Tarbes Industry permettra d’intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur relative à la torche à plasma et de valoriser les produits issus du traitement des déchets de l’industrie de l’aluminium". Il prévoit un investissement de 10 millions d'euros sur quatre ans et un retour à la rentabilité de Tarbes Industry dès 2022. 

Un énième rebondissement 

Ces derniers mois, l'Etat avait mandaté un cabinet indépendant pour trouver un repreneur à Tarbes Industry et pallier le désengagement du patron actuel Franck Supplisson. Les syndicats réclamaient eux que les pouvoirs publics forcent ce dernier à revendre Tarbes Industry. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess