Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hitachi va fermer son site à Ardon

mercredi 31 août 2016 à 17:02 Par François Guéroult et Etienne Escuer, France Bleu Orléans

Coup dur pour l'emploi dans l'agglomération orléanaise : Hitachi va fermer son site à Ardon. L'usine d'électronique emploie 170 salariés, la fermeture sera effective au printemps 2017.

Hitachi employait 170 salariés à Ardon.
Hitachi employait 170 salariés à Ardon. © Maxppp - PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE

Ardon, France

Présenté comme un fleuron de l'industrie dans le Loiret il y a plusieurs années, le site d'Hitachi à Ardon fermera ses portes au printemps 2017. L'usine est victime des changements de technologie, ce que ne contestent pas les syndicats, qui s'attendaient plus ou moins à cette fermeture.

La principale activité du site loirétain a toujours été la fabrication d'armoires de stockage informatique. Une technologie aujourd'hui dépassée, affirme le groupe japonais. Adieu les énormes disques durs pour conserver les données, des cartes ou des clés USB suffisent aujourd'hui. L'an passé, le groupe japonais avait pourtant investi près d'un million d'euros pour créer sur place un data center, un centre de stockage de données informatiques pour des clients extérieurs.

En 2010, déjà des suppressions d'emplois

Les syndicats souhaitent désormais peser sur le plan d'accompagnement et sur les indemnités de départ pour les 170 salariés. Les négociations vont débuter très vite, puisque le site doit fermer au printemps 2017. Hitachi s'est implanté à Ardon en juin 1992. Le site a compté jusqu'à 260 salariés et a participé à l'aventure des premières liseuses pour livres numériques. En 2010, un plan social avait déjà supprimé un tiers des effectifs.

Hasard de l'actualité, l'annonce de cette fermeture intervient une semaine tout juste après l'ouverture d'Ikéa, qui a créé 190 emplois à quelques encablures d'Hitachi. Mais les élus étaient nettement moins nombreux à réagir ce mercredi...

Thierry Humbert, délégué syndical CFDT : "D'un point de vue économique, la décision se comprend"