Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pour réduire les impayés de loyers, les bailleurs sociaux d'Indre-et-Loire misent sur l'accompagnement

lundi 30 octobre 2017 à 7:36 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine

La trêve hivernale qui entre en application ce mercredi est un sursis pour beaucoup de foyers dans le parc social. Le taux d'impayés en région Centre Val de Loire est l'un des plus élevé en France. Le travail des bailleurs sociaux en Touraine permet toutefois d'avoir un taux de recouvrement élevé.

Illustration
Illustration © Maxppp - Alexandre Marchi

Indre-et-Loire, France

Ce mercredi, plus aucun locataire ne pourra être mis à la rue, quelque soit la cause. C'est ce qu'on appelle la trêve hivernale. L'arrêt des expulsions est valable jusqu'au 31 mars prochain. Les expulsions locatives sont malgré tout marginales sur le parc social en Indre-et-Loire, de l'ordre de 130 expulsions par an en moyenne. Un nombre très limité comparé aux 48.000 logements sociaux dans le département (10.000 individuels et 38.000 collectifs).

13,6% des ménages de Val Touraine Habitat ont des retards de paiement de loyer

La raison : les bailleurs sociaux ont mis en place des procédures pour réduire au maximum les impayés. Chez Val Touraine Habitat, le premier bailleur social du département (23.000 logements), 3128 foyers ont eu du retard dans le paiement du loyer (chiffres arrêtés au 30 septembre). Dans 90% des cas, la dette est inférieure à 2.000€, et une solution est trouvée dans les 3 mois. La dette moyenne pour un foyer logé par VTH est de 730€. Des chiffres brut à mettre en perspective avec le taux de recouvrement. Dans 97% des cas, les impayés sont soldés par les locataires. Le taux est encore plus élevé chez Touraine Logement (6.000 logements sociaux).

Laisser traîner une dette, ce n'est jamais bon car accumuler une dette, ça fait des sommes considérables à récupérer. Xavier Desnos, responsable contentieux à Touraine Logement

Depuis quelques années, les organismes sociaux ont mis en place des dispositifs d'aides et d'accompagnement des locataires qui ont dû mal à payer leur loyer. Très vite, après l'envoi de la lettre de relance, le service contentieux est alerté. La solution peut être alors un étalement de la dette. Si les soucis persistent, un conseiller en économie sociale et familiale du bailleur social intervient au domicile, pour voir la famille, comprendre ses difficultés, l'aider à maîtriser son budget. "Le seul problème qu'on ne peut pas résoudre, c'est celui dont on a pas connaissance" dit Xavier Desnos, responsable du contentieux à Touraine Logement. "On peut comprendre que les gens aient des difficultés" poursuit-il. Il évoque le cas de ce couple qui n'avait pas payé son loyer suite à des frais médicaux engagés pour son enfant. Il évoque aussi les changements de situations professionnelles qui peuvent conduire à des décalages de plusieurs mois dans les versements des aides (Pôle Emploi, RSA, APL).

"On peut comprendre que des locataires aient ponctuellement des difficultés à payer le loyer". Xavier Desnos, Touraine Logement

En 2015, l'Union sociale pour l'habitat de la Région Centre-Val de Loire avait publié un livret pour prévenir les impayés locatifs et les expulsions. 18,4% des ménages logés avait plus d'un mois de retard de paiement. Le taux d'impayés de plus de trois mois était de 8,55%.