Économie – Social

Hop ! propose deux nouvelles destinations au départ de l'aéroport de Lille

Par Sophie Morlans et Antoine Sabbagh, France Bleu Nord mercredi 12 mars 2014 à 7:57

Avion de ligne de la compagnie low cost Hop, filiale d'Air France
Avion de ligne de la compagnie low cost Hop, filiale d'Air France © Michel Clementz - MaxPPP

La filiale d'Air France a vu son trafic au départ de Lille augmenter de plus de 10%. Pour 2014, elle annonce deux nouvelles lignes : Biarritz et Perpignan. Hélène Abraham est la directrice commerciale de la compagnie. Elle était l'invitée de France Bleu Nord.

Moins d'un an après son arrivée à l'aéroport de Lille (Lesquin), Hop se porte bien. La filiale à bas coût d'Air France a déjà vu son trafic augmenter de plus de 10%. Et elle annonce deux nouvelles lignes en 2014 : Lille Biarritz et Lille Perpignan. 

Les vols Lille - Biarritz démarreront le 12 avril. Ce sera tous les samedis. Pour Perpignan,  les vols sont programmés les jeudis et samedis à partir de l'été.

Hop propose déjà dix destinations : Lyon, Bordeaux, Nantes, Montpellier, et la Corse avec ses 4 aéroports. Il y a une véritable demande à Lille. Les vols sont de plus en plus remplis. 66% des sièges sont occupés aujourd'hui. Il y a aussi une forte demande pour venir à Lille.  

Hop séduit la clientèle avec ses prix d'appels

Lille est l'un des rares aéroports avec une croissance à deux chiffres pour la compagnie low cost. Comment arrive t-elle à tirer son épingle du jeu face aux 17 compagnies présentes sur l'aéroport de Lille Lesquin ? Elle propose des prix d'appel très bas. Un exemple : 59 euros pour un aller simple vers Lyon en 2014.

Hop représente le quart de l'activité de l'aéroport de Lille Lesquin avec 20 vols quotidiens. La filiale d'Air France répond à un besoin de la clientèle d'affaires, notamment mais pas seulement. 

Alors que les voyageurs se plaignent de la hausse du prix des billets de TGV et des retards, peut on parler de repli sur l'avion ? En tout cas, Hop s'est fait une spécialité de relier les régions aux régions, sans perdre du temps et sans passer par Paris. A Lyon, par exemple, la compagnie low cost a un terminal qui permet de prendre sa correspondance en moins d'une demi-heure. 

Hélène Abraham, directrice commerciale de Hop !