Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hôpital de Mulhouse : après un an et demi de grève, un accord trouvé aux urgences

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

La grève qui durait depuis plus d'un an et demi a enfin trouvé une sortie de crise. Un accord a été trouvé entre l'intersyndicale et la direction. Les salariés réclamaient depuis avril 2019 de meilleures conditions de travail.

Les urgentistes mulhousiens sont en grève depuis avril 2019.
Les urgentistes mulhousiens sont en grève depuis avril 2019. © Maxppp - Cécile FELLMANN

"Il faut savoir terminer une grève" disait le dirigeant communiste Maurice Thorez. Après plus d'un an et demi, un protocole de sortie de grève a enfin été signé au service des urgences de l'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin), a annoncé la direction du groupe hospitalier ce vendredi 18 décembre. Les syndicats réclamaient depuis avril 2019 de meilleures conditions de travail.

Ce protocole a été signé mercredi entre l'intersyndicale et la direction du GHRMSA, selon un communiqué. L'accord de fin de grève prendra effet le 1er janvier.  Débuté le 26 avril 2019, ce mouvement s'était traduit par deux préavis de grève illimités déposés par la CFDT, la CFTC, la CGT, FO et Unsa.

Des embauches et des équipements neufs

Les urgences de l'hôpital de Mulhouse avaient été confrontées en 2019 au départ de nombreux médecins, lassés des mauvaises conditions de travail. Le service avait fonctionné aussi plusieurs mois sans chef attitré, jusqu'à l'embauche en novembre 2019 du Dr Marc Noizet, devenu l'un des visages de la lutte contre l'épidémie de coronavirus, l'hôpital de Mulhouse ayant été l'un des plus touchés lors de la première vague de l'épidémie au printemps dernier.

Entre août et novembre 2019, des embauches de personnels soignants et non-médicaux, représentant 23,9 équivalents temps plein, ont été faites pour renforcer les équipes des urgences des hôpitaux de Mulhouse et de Saint-Louis, a indiqué le GHRMSA.  Par ailleurs, un plan de formation sur "l'amélioration de la sécurité du personnel" a débuté et des équipements ont été renouvelés en 2019 et 2020 pour la somme de 350.000 euros. Des travaux de réhabilitation des locaux de l'hôpital Emile-Muller doivent avoir lieu en 2021.

L'ouverture d'un centre de soins non programmés est également prévu à proximité des urgences pour permettre de désengorger le service.  Enfin, le plan de réorganisation mis en oeuvre depuis 2019 a été complété par un "projet de service" en juin après la première vague de l'épidémie, prévoyant notamment de renforcer l'équipe médicale et d'adapter les locaux à l'activité. Des réunions de suivi de la situation aux urgences sont prévues deux fois par an, "et plus si nécessaire", a indiqué le GHRMSA.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess