Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Hôpital de Nantes : les vœux de la présidence annulés pour éviter une manifestation de la CGT et des médecins

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les vœux de la présidente par intérim du CHU de Nantes ont été annulés, lundi 20 janvier, pour éviter une perturbation de la CGT et des médecins. Une vingtaine de militants ont quand même frappé à la porte de la direction et ont échangé pendant près de deux heures avec le DRH.

Une vingtaine de militants CGT ont échangé avec le DRH de l'hôpital de Nantes, Luc-Olivier Machon, lundi 20 janvier.
Une vingtaine de militants CGT ont échangé avec le DRH de l'hôpital de Nantes, Luc-Olivier Machon, lundi 20 janvier. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Nantes, France

La direction de l'hôpital de Nantes a annulé, lundi 20 janvier, ses vœux aux personnels. Elle craignait une perturbation de cette cérémonie, la CGT ayant appelé à perturber cet événement et une partie des médecins ayant prévu de déposer leurs blouses blanches aux pieds des responsables de l'établissement. "Les conditions ne semblaient pas réunies pour que la cérémonie des vœux se déroule sereinement", se justifie la direction dans un communiqué. Le syndicat comptait mettre en lumière le manque de moyens humains, financiers et techniques au sein de l'hôpital. Une vingtaine de militants ont quand même échangé avec le directeur des ressources humaines, Luc-Olivier Machon, pendant près de deux heures.

On est écoutés mais pas entendus

Les syndicalistes de la CGT ont dressé une liste de doléances très longue : encombrement des urgences, transfert de l'hôpital vers son nouveau site sur l'île de Nantes (sur le terrain de l'ancien marché d'intérêt national), tensions dans les services de chirurgie cardiologique, manque de lits à la maternité, manque de personnels, utilisation désordonnée des contractuels... 

Face à eux, Luc-Olivier Machon a tenu à répondre, point par point, sans se départir de son sourire. Les urgences ? Dix emplois non-médicaux ont été ont été créés dans les services d'urgence et du Samu. Un manque de place à la maternité ? Douze emplois non-médicaux créés. Dans un communiqué, la direction assure que la chirurgie thoracique et cardio-vasculaire a été développée "pour fluidifier les parcours de patients et réduire les délais de prise en charge". Si Luc-Olivier Machon s'est dit toujours disposé à écouter les personnels de l'hôpital, "on est écoutés mais pas entendus", déplore Olivier Terrien, le secrétaire général de la CGT du CHU. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu