Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hôpital psychiatrique du Rouvray: un nouveau gréviste de la faim transporté au CHU

mardi 5 juin 2018 à 12:16 Par Anne Bertrand, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Situation toujours très tendue à l'hôpital du Rouvray, à Sotteville lès Rouen. Un nouveau gréviste de la faim a été conduit ce mardi matin au CHU de Rouen. C'est le quatrième à cesser le mouvement, initié depuis deux semaines pour obtenir plus de postes au sein de l'établissement.

Un nouveau gréviste de la faim a été conduit au CHU de Rouen pour raisons de santé
Un nouveau gréviste de la faim a été conduit au CHU de Rouen pour raisons de santé © Radio France - Christine Wurtz

Sotteville-lès-Rouen, France

Un nouveau gréviste de la faim a été évacué par le Samu du Centre hospitalier psychiatrique du Rouvray, à Sotteville-lès-Rouen ce mardi 5 juin 2018. L'homme, dont l'état de santé précis n'est pas connu, avait cessé de s'alimenter il y a une semaine.  C'est le quatrième à cesser le mouvement. Deux grévistes de la première heure, très affaiblis, avaient déjà été transportés au CHU de Rouen ce lundi. Une autre s'est également arrêtée, pour raisons personnelles.

Il reste donc trois grévistes de la faim, deux semaines après le début du mouvement. Ces agents se mobilisent pour tenter d'obtenir la création de 52 postes dans les unités de soins de l'établissement. Ils dénoncent des conditions d'accueil indignes pour les patients. 

Interrogée par France Bleu Normandie, la directrice de l'Agence régionale de santé en Normandie explique qu'un audit démarre ce mardi au sein de l'établissement pour évaluer les éventuels besoins. Elle donne rendez vous aux grévistes dans trois semaines, à l'issue de la mission.

Les grévistes rétorquent que deux audits, d'une valeur de 300.000 euros, ont déjà été menés ces dernières années. Avec des conclusions identiques: il manquerait 56 postes au centre hospitalier du Rouvray.