Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hôpital public : l'AP-HM dévoile son plan de transformation et de modernisation

-
Par , France Bleu Provence

L’assistance publique-hôpitaux de Marseille a dévoilé mercredi son "Plan Avenir", un plan de modernisation et de transformation. Alors que son déficit se creuse, l'AP-HM doit trouver 300 millions d'euros et envisage de vendre 24 hectares de terrains dans le secteur sud.

La dette de l'AP-HM dépasse le milliard d'euros.
La dette de l'AP-HM dépasse le milliard d'euros. © Maxppp - Maxppp

Marseille, France

L’assistance publique-hôpitaux de Marseille dévoile son plan de transformation et de modernisation qui a tous les contours d'un plan de sauvetage puisque l'AP-HM doit trouver 300 millions d'euros. La direction de l'AP-HM a pour cela reçu la garantie de l’État et celle des collectivités locales. Parmi les pistes annoncées ce mercredi matin, la rationalisation et le regroupement des soins. Mais également la cession de terrains situés dans le secteur sud : l’hôpital Salvator et une partie sur l’hôpital Sainte-Marguerite. Cela représente 24 hectares de terrain. En fonction du nouveau plan local d'urbanisme intercommunal, ils pourraient être cédés pour des opérations immobilières.  

Le déficit se creuse

Dans le cadre de ce "plan Avenir", de nouveaux bâtiments seront construits, notamment le Biogénopole. Les nouvelles urgences enfants de la Timone ouvertes en mars dernier font partie de cette réorganisation réclamée par le ministère de la Santé.

Alors que la dette de l'AP-HM dépasse le milliard d'euros, son déficit s'est à nouveau creusé en 2018. Il est passé de 12 millions en 2017 à 20 millions d'euros en 2018.

200 lits supprimés 

Ce plan prévoit enfin la suppression de 200 lits et le développement de l'ambulatoire, ce qui aura forcément un impact sur les effectifs pour la déléguée syndicale Force Ouvrire de l'AP-HM, Audrey Jolibois. "Des suppressions de postes chez nous il y en a tous les jours, explique-t-elle. A travers les départs à la retraite, à travers les gens qui démissionnent, il y a aucun remplacement. Annoncer ouvertement la fermeture de 200 lits sans suppression de postes, nous ne sommes pas bêtes. Au bout de ce plan de modernisation, il y a aura forcément des suppressions de poste."