Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hôpitaux d'Epinal et de Remiremont: Un nouveau contrat de plan va être élaboré.

vendredi 25 janvier 2019 à 20:06 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

Le contrat de plan des hôpitaux d'Epinal et de Remiremont suspendu. Un nouveau texte va être élaboré en 2 temps dans les mois qui viennent. Le personnel soignant sera consulté la semaine prochaine. L'objectif des 244 suppressions de postes d'ici 2022 demeure.

Manifestants devant la préfecture des Vosges
Manifestants devant la préfecture des Vosges © Radio France - Hervé Toutain

Épinal, France

A l'issue d'une journée chaotique, le contrat de performance des hôpitaux d'Epinal et de Remiremont est suspendu. Un nouveau texte va être élaboré en 2 temps dans les mois qui viennent.

Un premier contrat portera sur la rationalisation et l'optimisation des activités. Il pourrait faire l'objet d'une signature le mois prochain. Un 2eme contrat, portant sur l'organisation et la répartition des services entre les 2 établissements pourrait être paraphé lui fin mai.

Entretemps, en avril, une réunion pourrait être programmé au ministère de la santé pour faire le point de l'avancée de la réflexion.  

Dès la semaine prochaine une autre réunion est prévu cette fois entre les organisations syndicales la direction et l'Agence Régionale de Santé. Une démarche qui vise selon l'ARS a associer le personnel  à la démarche.  

L'objectif de la suppression de 244 postes d'ici 2022 demeure. Pas de licenciements assure la direction, mais des non remplacements de départs à la retraite, le non renouvellement de CDD et des mutations.