Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Huis-clos prolongé : "Une perte sèche de 120 000 euros par match" pour le Bourges Basket

-
Par , , France Bleu Berry

Les salles de sport ne vont pas rouvrir avant la fin du mois de janvier. Sans public, ce sont des recettes de billetterie en moins. La présidente du Tango Bourges Basket a fait les comptes.

Agnès St-Ges, présidente des Tango de Bourges
Agnès St-Ges, présidente des Tango de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Les supporters du Tango Bourges Basket ne pourront pas revenir dans les gradins du Prado dans les prochaines semaines. Toutes les enceintes sportives restent fermées au moins jusqu'à fin janvier, comme l'a annoncé le Premier ministre jeudi 7 janvier. Les rencontres se dérouleront donc encore à huis-clos comme c'est le cas depuis le deuxième confinement.

L'absence de public est "un crève-cœur"

"Un match à huis-clos, c'est une perte sèche de 120 000 euros. Heureusement, il y a des aides. On attend avec impatience leur prolongation, notamment pour compenser la billetterie", explique Agnès Saint-Ges, présidente du Bourges Basket, invitée de France Bleu Berry. "Tant qu'on n'a pas cette visibilité de réouverture du Prado pour le public, c'est très compliqué. Et même quand le public pourra revenir, ce sera avec une jauge réduite donc forcément derrière, il n'y aura pas les mêmes recettes de billetterie", ajoute-t-elle.

ÉCOUTEZ - Agnès Saint-Ges, présidente du Bourges Basket, invitée de France Bleu Berry

Le Bourges Basket fait le maximum pour maintenir le lien avec son public. Vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, matchs retransmis en direct par la Ligue féminine... Mais l'absence des spectateurs est "un crève-cœur". Il n'y aura pas de public pour l'accueil des matchs d'Euroleague au Prado de Bourges du 19 au 24 janvier prochain. 

Malgré tout, à travers cette visibilité, le club berruyer parvient aussi à maintenir un lien avec ses sponsors. Mais la situation reste difficile également pour les partenaires du Bourges Basket. "On a bien sûr des partenaires en difficulté. On avait déjà pratiquement plus de 20% de nos partenaires qui étaient dans l'incapacité de pouvoir nous aider, compte tenu de la situation et de cette crise économique", souligne Agnès Saint-Ges. "Ce n'est pas qu'ils ne renouvellent pas leur confiance mais le sport n'est pas la priorité et c'est tout à fait normal. L'important, c'est de sauver l'entreprise, les postes et l'économie", précise la présidente des Tango.

Cette crise sans précédent ne doit pas faire oublier le très bon début de saison des Berruyères. Elles sont en tête du classement du championnat de France. "Je suis extrêmement fière de l'équipe. Notre objectif est de rester en tête. A tout moment, cette saison peut s'arrêter et on peut se retrouver avec un classement définitif. Ça a beaucoup d'importance. Il faut rester en haut pour nous permettre d'aller chercher un ticket en Euroleague pour la saison prochaine", conclut Agnès Saint-Ges.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess