Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Hydroquest, dans la longue lignée de la "Houille blanche" grenobloise

vendredi 3 mars 2017 à 8:27 Par Laurent Gallien, France Bleu Isère

Utiliser la force de l'eau pour fabriquer de l'énergie : c'est la "Houille blanche" conceptualisée à Grenoble au XIXe siècle par Aristide Bergès. Hydroquest s'inscrit dans la tradition iséroise en matière d'hydroélectricité avec l'installation prochaine de 39 hydroliennes fluviales sur le Rhône.

Hydroquest fabrique des hydroliennes : du courant électrique au fil de l'eau...
Hydroquest fabrique des hydroliennes : du courant électrique au fil de l'eau... -

Grenoble, France

Créée en 2010 la société Hydroquest basée à Meylan (Isère) dans la Métropole Grenobloise, franchis un cap qui, elle l'espère, l’emmènera encore plus loin? Cette start-up fondée sur des brevets innovants en matière d'hydrolienne, vient de signer un contrat pour 39 de ses appareils avec la CNR, Compagnie nationale du Rhône. Les hydroliennes capables de fournir de l'électricité a partir du simple courant, sans chute d'eau, devraient constituer une "ferme" dans le secteur du barrage de Génissiat (Ain) à l'horizon 2018, qui sera peut-être le prélude à d'autres marchés.

L''énergie pour a peu près 2 700 habitants

Il faut dire que le dispositif et la technologie ont des atouts. "Ce qui est prévu, explique le président d'Hydroquest Jean-François Simon, c'est 13 rideaux de 3 hydroliennes, déployés sur a peu près deux kilomètres. On ne barre pas la rivière, il n'y a pas de génie civile. La barge flottante (voir photo) est fixée au fond par des micro-pieux. L'impact environnemental est extrêmement réduit". Le tout pour une production qui n'a rien de négligeable : "la ferme installée à Génissiat va produire l'énergie pour a peu près 2 700 habitants" souligne le patron.
L'hydrolienne fluviale ne remplacera jamais les grands barrages mais Jean-François Simon croit au potentiel de développement notamment dans des pays émergents, en Afrique, en Amérique du Sud. "Nous on peut déployer en 6 mois - entre 6 mois et un an disons - des projets qui sont beaucoup plus petits, beaucoup plus proches des lieux de consommation de la population. Vous avez des endroits même près des grands barrages, où les gens n'ont pas l'électricité, parce que les lignes haute-tension passent au-dessus pour aller alimenter les grandes villes ou les grands ports".

Une hydrolienne Hydroquest est en test depuis 2015 sur la Loire - Aucun(e)
Une hydrolienne Hydroquest est en test depuis 2015 sur la Loire

Pour installer une hydrolienne fluviale Hydroquest il faut au moins 2 mètres de profondeur, et une vitesse minimum d'un 1,80 / 2 mètres par secondes. C'est moins encombrant visuellement et moins bruyant que des éoliennes. Moins aléatoire aussi : le courant est plus régulier que le vent. La remarque vaut également pour le solaire. Hydroquest fait assembler ses hydroliennes, de fabrication française., aux construction mécaniques de Normandie à Cherbourg. Le but est d'installer une vraie filière industrielle qui ferait baisser les coûts. Actuellement le mégawatt/heure produit coûte entre 50 et 200 euros, selon le site, pour une hydrolienne. Ce qui n'est déjà pas ridicule face au 123 à 227 euros de l'éolien marin, ou aux 64 à 176 euros du solaire terrestre.

Hydroquest travaille aussi sur l'hydrolien marin et vient de changer de locaux à Meylan, parce que ses 15 salariés pourraient être 30 voir 40 d'ici 2 à 3 ans.

Jean-François Simon, président d'Hydroquest - Aucun(e)
Jean-François Simon, président d'Hydroquest -