Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

IBM France : une cinquantaine d'emplois menacés à Aubière

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Auvergne, Aubière, Puy-de-Dôme, France

Le nouveau plan social annoncé fin mars chez IBM France pourrait être fatal à un tiers des salariés du site auvergnat. Un comité d'établissement exceptionnel pour la zone centre-est s'est tenu sous haute tension jeudi à Ecully dans la banlieue lyonnaise.

360 postes menacés chez IBM France
360 postes menacés chez IBM France © Maxppp - Jean-François Frey

L'annonce d'un cinquième plan social a été faite en Comité Central d'Entreprise à la fin du mois de mars. Au total, 360 postes sont menacés dans toute la France. Et la région Auvergne-Rhône-Alpes n'y échappera pas.

Notre région "abrite" trois sites à Ecully dans le Rhône, à Eybens en Isère et à Aubière dans l'agglomération clermontoise. Un site, spécialisé dans le conseil en systèmes et logiciels informatiques, qui compte 160 salariés. Selon les syndicats, un gros tiers des postes devrait disparaitre. Le groupe IBM entend se tourner vers les pays de l'est, voire même vers l'Asie. Des choix autant stratégiques qu'économiques.

Un comité d'établissement exceptionnel très tendu a eu lieu jeudi à Ecully. La salle a été envahie par les salariés du site lyonnais. Entre colère et inquiétude, les perspectives du plan de sauvegarde de l'emploi sont encore floues. Les prévisions de suppressions de poste dans la région Auvergne-Rhône-Alpes oscillent entre 25 et 100. Une certitude, c'est le site d'Aubière qui sera le plus impacté. On parle d'une bonne cinquantaine de postes.

Un nouveau comité central d'entreprise exceptionnel est prévu mardi prochain. Une réunion de négociations sur les conditions de départ des salariés aura lieu le même jour. Au fonction des discussions avec les partenaires sociaux, le plan social sera effectif d'ici deux semaines ou à la fin du mois de juin.

Jean-Philippe Porte délégué CFDT sur le site d'Aubière

Choix de la station

À venir dansDanssecondess