Économie – Social

A Ifs et Mondeville, les démarches de gratuité des transports en commun facilitées pour les chômeurs

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 19 janvier 2016 à 18:40

Le boitier sans contact Twisto présenté par les élus de l'agglo et le CCAS d'Ifs
Le boitier sans contact Twisto présenté par les élus de l'agglo et le CCAS d'Ifs © Radio France - Boris Letondeur

Mondeville et Ifs sont les deux premières villes de l'agglomération caennaise à instaurer le guichet unique Twisto pour recharger son titre de transport. Un boitier "sans contact" équipe les Centres communaux d'action social (CCAS) de ces villes pour réduire les démarches de gratuité des chômeurs.

Dans ces deux villes de l'agglomération de Caen la mer, les demandeurs d'emploi bénéficiant de la gratuité des transports n'ont désormais plus qu'un seul guichet pour recharger leur carte Twisto, au lieu de deux auparavant. Auparavant, tous les trimestres, les usagers éligibles devaient valider leur carte de demandeurs d'emploi dans le CCAS de leur commune, puis se rendre à la boutique Twisto, en centre ville de Caen pour mettre à jour leur titre de transport.

Le reportage de Boris Letondeur

Un parcours du combattant terminé depuis un mois pour les chômeurs mondevillais et ifois. Ils n'ont désormais plus qu'à se rendre dans le CCAS de leur commune de résidence  pour directement recharger leur titre de transport pour le trimestre suivant. Plus besoin d'aller jusqu'à la rue de geôle, à Caen, où se situe la boutique de Twisto, pour valider sa gratuité.

3 300 bénéficiaires de la gratuité

Le dispositif est à destination des abonnés les plus précaires, ceux qui bénéficient de la gratuité des transports parce qu'ils touchent moins de 700 euros par mois. Ils représentent un peu plus de 10 % des abonnés Twisto : 3 300 usagers sur les 28 000 qui prennent quotidiennement les transports en commun de l'agglomération caennaise.

Les Centres communaux d'action sociale de Mondeville et d'Ifs sont donc les deux premiers à bénéficier de ces dispositifs sans contact. Un investissement de 1 500 euros par boitier, financé par Caen la Mer qui rappelle qu'elle investit chaque année 3 millions d'euros pour permettre la gratuité des transports aux plus précaires. Caen et Hérouville doivent être équipés avant la fin de février. Le dispositif sera ensuite étendu aux personnes âgées au mois de juillet.

Rodolphe Thomas : "Simplifier les démarches des demandeurs d'emploi"