Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il faut que les commerçants puissent sauver leur mois de décembre", estime le député MoDem Erwan Balanant

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les commerçants sollicitent leurs élus pour demander à pourvoir rouvrir sur une phase 2 du deuxième confinement. La période de Noël est primordiale, "il faut une sortie progressive", estime le député MoDem du Finistère, Erwan Balanant.

Erwan Balanant
Erwan Balanant © Maxppp - Alexis Sciard

Comme tous les Français, les parlementaires attendent mardi soir les annonces d'Emmanuel Macron sur ce qui semble être un aménagement progressif du confinement. "On va vers des mesures de sortie provisoire et une transition pour permettre à la vie de reprendre. On a vu que le confinement dans sa version 2 a été efficace. _La situation sanitaire s'est largement améliorée, c'était catastrophique il y a un mois_", remarque Erwan Balanant, député MoDem du Finistère (Quimperlé-Concarneau). 

"Il reste quelques sujets à régler comme les commerces ou les cultes pour aller vers un Noël, pas convivial, mais qui puisse être vécu en famille, plus ou moins."

L'inquiétude des commerçants

"Il faut que les commerçants puissent sauver leur mois de décembre qui est un mois très important", estime le député finistérien. "Le sujet c'est que l'épidémie ne reprenne pas. Il faut une sortie progressive et _il ne faut pas qu'on se dise que ce week-end, c'est la fin du confinement et qu'on peut à nouveau tout faire_. La question de la circulation est importante. Donc il faut le respect des mesures barrières et attendre peut-être de bonnes nouvelles sur les vaccins."

"J'ai vu et rencontré des commerçants de ma circonscription. Il y a une inquiétude. Ils disent "on est aidé mais on a peur pour l'avenir". _Une partie des nouveaux protocoles a été faite par les commerçants_, il faudra voir le détail des mesures prises."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess