Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il n'y aura pas d'annexe de la Bibliothèque nationale de France à Charleville-Mézières

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La candidature de Charleville-Mézières n'est pas retenue pour recevoir l'annexe dédiée au futur conservatoire national de la presse. La ville avait fait acte de candidature en octobre 2020.

Au pied d'une des tours de la Bibliothèque Nationale de France
Au pied d'une des tours de la Bibliothèque Nationale de France © Radio France - Nathanael Charbonnier

La BNF ne viendra pas à Charleville-Mézières. C'est le maire de la ville, Boris Ravignon, qui le fait savoir dans un communiqué publié ce jeudi 25 février. Un communiqué doux-amer. "Visiblement, le principal critère pris en compte par les porteurs du dossier est celui du financement : quelles sommes les collectivités locales candidates sont prêtes à mettre sur la table pour être retenues? Et à ce petit jeu, malheureusement, nos moyens limités ne nous laissaient  aucune chance" écrit Boris Ravignon. "Nous pensions répondre à un appel à projets culturels alors qu'il s'agissait en fait d'une vente aux enchères" poursuit le maire de Charleville-Mézières. 

La Bibliothèque nationale de France a le projet d'installer à moins de trois heures de Paris une annexe pour stocker des milliers de documents et créer ainsi un conservatoire national de la presse française. La collectivité  qui sera choisie va bénéficier d'un investissement d'environ 80  millions d' euros

  • Presse
Choix de la station

À venir dansDanssecondess