Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Il n'y aura plus de pages cantons dans le journal l'Echo Creuse, pour cause de difficultés financières

-
Par , France Bleu Creuse

Les dernières pages cantons de l'Echo Creuse seront publiées le 9 novembre prochain. Au-delà de cette date, la direction du journal a décidé de lancer une nouvelle formule, uniquement avec des sujets départementaux et régionaux. C'est ainsi la fin des correspondants locaux.

Le journal l'Echo Creuse va se séparer de ses correspondants locaux et mettre fin à ses pages cantons.
Le journal l'Echo Creuse va se séparer de ses correspondants locaux et mettre fin à ses pages cantons. © Radio France - Lauriane Havard

Département Creuse, France

Ce n'est pas nouveau, le journal L'Echo connaît des difficultés financières depuis quelques années. Ce quotidien couvre au total cinq départements : la Haute-Vienne, la Corrèze, l'Indre, la Dordogne et la Creuse. 

Selon la direction "pour que L'Echo espère un avenir, il lui faut donc encore réduire ses dépenses de façon importante". Cette réduction de dépenses implique de mettre fin à la correspondance locale et par conséquent aux pages cantons. En Creuse, dix correspondants locaux sont concernés par cette décision

Guilhem Carbon est correspondant du journal L'Echo Creuse à Bourganeuf, depuis 16 ans. - Radio France
Guilhem Carbon est correspondant du journal L'Echo Creuse à Bourganeuf, depuis 16 ans. © Radio France - Lauriane Havard

Depuis 16 ans, Guilhem Carbon vadrouille aux quatre coins du canton de Bourganeuf pour L'Echo Creuse. Cette nouvelle l'a particulièrement peiné car sans les pages cantons, c'est pour lui "la fin de la proximité"

Un journal qui est alimenté par des dépêches, des articles régionaux ou départementaux ne va pas intéresser les gens qui vivent ici" 

Le correspondant de Bourganeuf est persuadé que sans les pages cantons, les gens ne liront plus L'Echo. "Un journal qui est alimenté par des dépêches, des articles régionaux ou départementaux ne va pas intéresser les gens qui vivent ici et qui se sont abonnés à la base pour avoir cette relation directe". Guilhem Carbon était conscient des difficultés financières du journal et s'attendait tôt ou tard à une telle décision. Toutefois ce qu'il regrette c'est le manque de considération de la direction. "On a reçu un mail transféré avec en pièce-jointe le communiqué de la direction. Je pense que cela aurait été plus humain si le directeur exécutif de L'Echo s'était directement adressé aux correspondants, qui travaillent pour le journal depuis des années"

La nouvelle formule de L'Echo doit être lancée après le 9 novembre. Avant cette date, une réunion entre la direction et les salariés du journal est prévue ce jeudi 31 octobre. 

Par ailleurs, la direction de L'Echo n'exclut pas des suppressions de postes au sein du journal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu