Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Mai-68 au Pays Basque : manifestations et grève générale

lundi 30 avril 2018 à 5:46 Par Nathalie Bagdassarian, France Bleu Pays Basque

Mai-68 n'est que le détonateur d'un mouvement social de grande ampleur au Pays Basque. Les manifestations ont commencé dés l'année 67 avec les fermetures d'usines à Hasparren, suivront les ouvriers des Fonderies de Mousserolles, ceux de la Manufacture d'Armes de Bayonne ou encore ceux de Dassault.

Une des nombreuses manifestations place Charles de Gaulle à Bayonne.
Une des nombreuses manifestations place Charles de Gaulle à Bayonne. - Archives CGT

Pays Basque, France

Manifestations et grève générale ont secoué le Pays Basque durant Mai-68. Mais la contestation sociale a débuté depuis des mois notamment à Hasparren en mai 67 où 1 500 ouvrières et ouvriers des usines de chaussures suivis par les commerçants et les artisans défilent dans les rues.

Les revendications "vivre et travailler" au Pays Basque se font entendre bien avant Mai 68 - Aucun(e)
Les revendications "vivre et travailler" au Pays Basque se font entendre bien avant Mai 68 - Archives CGT

Dés le début de l'année 1968, la grogne monte d'un cran

L'annonce de 180 licenciements chez Bréguet, les menaces de licenciements aux Fonderies de Mousserolles et la fermeture annoncée de la MAB (Manufacture d'Armes de Bayonne) entraînent "plus de 1000 tavailleurs dans les rues de Bayonne", rappelle Claude Graciet, retraité et membre de l'Institut d'Histoire Sociale de la CGT .

Contre la fermeture annoncée de la MAB, les ouvriers arrêtent le travail. - Aucun(e)
Contre la fermeture annoncée de la MAB, les ouvriers arrêtent le travail. - Archives CGT

En Pays Basque intérieur, les instituteurs étaient en grève

Les cheminots mobilisés contre les suppressions de lignes

Le 27 mars, alors qu'à Paris se déroulent les manifestations d'étudiants de Nanterre et de la Sorbonne, la CGT, CFDT, FEN et FO appellent au rassemblement tous les travailleurs. Les cheminots leur emboîtent le pas contre la suppression de 5 000 km de lignes à la SNCF dans le pays dont la liaison Bayonne/St Jean-Pied-de-Port et Mauléon/Puyoo. Ils dénoncent ce qui aujourd'hui encore est d'actualité : "le démembrement du service public".

Le 13 mai 1968, manifestation à Bayonne - Aucun(e)
Le 13 mai 1968, manifestation à Bayonne - Archives CGT

"Licenciements, chômage, misère" : les slogans de Mai 68 sont encore d'actualité

Le 22 mai, plus de 10 000 personnes défilent dans Bayonne.

"Tout le monde est dans la rue " témoigne Jean Marie Bousquet,le futur militant de Force Ouvrière est un jeune postier de 25 ans. Même souvenir pour Claude Graciet, postier retraité et militant CGT, il avait lui aussi 25 ans quand il défilait dans Bayonne en mai 68.

Ecoutez le témoignage de Claude Graciet :

" C'était la grève générale et prés de 30 entreprises occupées"- Claude Graciet

Le 10 mai à Paris, la révolte des étudiants est à son comble , c'est la "Nuit des barricades" .

Le 13 mai , la grève générale est déclarée à Paris. Elle est immédiatement relayée au Pays Basque où plus de 8 000 manifestants envahissent les rues de Bayonne. Les postiers, les électriciens, les ouvriers, les employés de banque et des supermarchés ainsi que les collègiens et lycéens sont côte à côte. 

Le 22 mai, plus de 1 000 lycéens sont dans le cortège à Bayonne - Aucun(e)
Le 22 mai, plus de 1 000 lycéens sont dans le cortège à Bayonne - Archives Gisèle Lougarot

Selon l'Union Locale du syndicat CGT,  sur l'agglomération bayonnaise" du 16 au 26 mai, 16 entreprises sont occupées et au moins 34 en grève". Le 22 mai, la colère ne faiblit pas , cette fois ce sont plus de 10 000 personnes qui revendiquent " des augmentations de salaire et la réduction du temps de travail à 40 heures".

Grève au Carrefour d'Anglet - Aucun(e)
Grève au Carrefour d'Anglet - Archives CGT

Le samedi 25 mai, le Ministère des Affaires sociales, rue de Grenelle à Paris accepte l'ouverture de négociations.

Mémoires de Soixante-huitards

Ils étaient 3 jeunes de 18 ans, tous les 3 élèves au Lycée public mixte de Biarritz à s'engager dans les mouvements de Mai 68. Ils s'appellent Louis Vial, Victor Pachon et Jean-Marie Tixier. Ils ont manifesté avec les autres lycéens à Bayonne. Que sont-ils devenus ? A découvrir ci-dessous

Un policier, un anti-LGV et un cinéphile : ils étaient lycéens en Mai 68 !

Photo de classe au Lycée de Biarritz en 1968 avec Louis Vial (à gauche) et Jean-Marie Tixier - Aucun(e)
Photo de classe au Lycée de Biarritz en 1968 avec Louis Vial (à gauche) et Jean-Marie Tixier

A LIRE :

  • Pays Basque nord : Mai 68 en mémoires" de Gisèle Lougarot aux éditions Elka
  • "Les années oubliées" de Bixente Vrignon aux éditions Gatuzain