Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Il y a un potentiel énorme dans les Pyrénées-Orientales pour l'énergie verte" pour Muriel Pénicaud, ministre du Travail

vendredi 29 mars 2019 à 20:29 Par Isabelle Rolland et Sébastien Cabrita Dos Santos, France Bleu Roussillon et France Bleu

Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, était à Perpignan ce vendredi. Au menu de sa visite dans les Pyrénées-Orientales, le Pacte régional d'investissement pour les compétences, l'emploi et les énergies renouvelables.

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail à l'agence Pôle emploi de Saint-Assiscle de Perpignan
Muriel Pénicaud, Ministre du Travail à l'agence Pôle emploi de Saint-Assiscle de Perpignan © Radio France - Sébastien Cabrita Dos Santos

Perpignan, France

"On n'a pas tout essayé pour endiguer le chômage dans les Pyrénées-Orientales !" Muriel Pénicaud, la ministre du Travail a été claire lors de sa venue à Perpignan, ce vendredi. "Il n'y a pas de fatalité, il faut renforcer les filières, utiliser les potentiels du département et adapter les compétences demandées. Oui, les Pyrénées-Orientales, c'est le départemental de l'hexagone qui a le plus fort taux de chômage, en particulier le chômage des jeunes et c'est ma priorité."

"Il faut une action collective, il faut être innovant dans la manière de l'endiguer. Cela veut dire mobiliser le tissus économique, les élus locaux etc. Par exemple, dans l'économie verte, l'énergie renouvelable on cherche des milliers d'emplois. Et ici, dans les Pyrénées-Orientales, il y a un potentiel énorme. On est au pays de la mer, de la montagne, du soleil et du vent. Si ça, ce ne sont pas des opportunités à saisir !"

Muriel Pénicaud est allée à la rencontre de demandeurs d'emploi, à l'agence Pôle Emploi de Saint-Assiscle. Elle a été accueillie par une délégation de gilets jaunes.  

À l'intérieur, elle a rencontré plusieurs demandeurs d'emplois, en grande majorité des saisonniers. "C'est malvenu de venir aujourd'hui dans une région comme la nôtre où la situation est catastrophique, se désole Jean-Marc, chef restaurateur, 56 ans, qui fait des allers-retours à Pôle Emploi depuis 30 ans. Quand je suis arrivé ce matin, ça m'a fait rire... La ministre de l'emploi ? Alors qu'ici on patine tout l'hiver ? Heureusement l'été arrive. Et le travail aussi."  D'autres se satisfont, au contraire, de la venue de Muriel Pénicaud. "Très à l'écoute", selon Maud, 37 ans, au chômage depuis trois ans et qui devrait décrocher un poste d'animatrice dans une maison de retraite dans les prochaines semaines. 

La ministre du Travail est entrée et sortie de l'agence Pôle Emploi par la petite porte. En évitant les 40 gilets jaunes réunis à l'entrée du parking pour faire entendre leur colère. 

Une délégation de gilets jaunes attendait la Ministre du Travail devant l'agence Pôle emploi de Saint-Assiscle - Radio France
Une délégation de gilets jaunes attendait la Ministre du Travail devant l'agence Pôle emploi de Saint-Assiscle © Radio France - Sébastien Cabrita Dos Santos