Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il y a zéro touriste" en Ile-de-France, déplore le directeur du Comité régional de tourisme

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Convaincre les Franciliens de passer les vacances dans la région privée de ses touristes internationaux, c'est l'un des grands défis de Christophe Decloux. Il réagit sur France Bleu Paris au "plan marshall" du gouvernement pour sauver les acteurs du tourisme.

Avec le confinement les touristes ont déserté l’esplanade du Trocadéro et la Tour Eiffel
Avec le confinement les touristes ont déserté l’esplanade du Trocadéro et la Tour Eiffel © Radio France - Stéphane Milhomme

"Il y a zéro touriste dans la région, ça fait même quelque chose de le dire". Un brin d'émotion dans la voix, Christophe Decloux, directeur général du Comité régional du tourisme, a témoigné ce vendredi matin sur France Bleu Paris, d'un secteur sinistré par l'épidémie, le tourisme, qui, en Ile-de-France, vit de la foule d'étrangers l'été. Le gouvernement promet d'aider les professionnels du tourisme avec 18 milliards d'euros d'aides, mais la région va devoir travailler d'arrache-pied pour faire rester les Franciliens cet été. 

L'Ile-de-France "n'est pas une destination estivale pour les Français"

Christophe Decloux le sait : le tourisme en Ile-de-France l'été repose sur la venue de touristes internationaux. Avec la fermeture provisoire des frontières, il va falloir compter sur les touristes franciliens. "Il est important de faire redécouvrir aux Parisiens et aux Franciliens la région dans laquelle ils habitent et ensuite, nous ferons des plans de communication auprès des Français pour cet été", explique le directeur général du Comité régional du tourisme.

Il promet même des visites plus agréables, avec moins de monde dans les monuments de la capitale. "Notre rôle va être de donner envie, et il y a surtout de la responsabilité de la sécurité sanitaire... Nous travaillons pour la création d'une charte régionale de sécurité sanitaire qui va permettre d'harmoniser les différentes normes", affirme Christophe Decloux qui espère se sortir d'une période inédite, en récupérant notamment une clientèle d'affaires. "On n'a jamais vécu ça, même après les attentats de 2015, il y a avait toujours des visiteurs, en particulier les touristes d'affaires... Ce qui est complètement à l'arrêt aujourd'hui".

Dans un second temps, pour sauver le secteur qui fait travailler 500.000 Franciliens, il faudra "faire revenir les internationaux en 2021, mais tant que les frontières ne rouvrent pas, ce n'est pas entre nos mains", déplore-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu