Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Île-de-France : encore trop de déchets jetés dans les poubelles ménagères en 2018

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

On jette encore trop de déchets en Île-de-France selon l'Observatoire régional des déchets. Près de 7 millions de tonnes d'ordures recensés en 2018. L'Observatoire s'inquiète des délais qui ne pourraient pas être tenu dans la réduction de déchets prévus dans la loi de transition énergétique.

Près de 7 millions de tonnes de déchets ont été jetés en 2018 en Île-de-France.
Près de 7 millions de tonnes de déchets ont été jetés en 2018 en Île-de-France. © Radio France - Stéphanie Berlu

On jette trop de déchets en Île-de-France et à force les poubelles débordent. Dans un rapport présenté ce vendredi, l'Observatoire régional des déchets en Île-de-France recense plus de 7 millions de tonnes d'ordures jetés en 2018, c'est un peu plus de 500.000 tonnes de plus que l'année précédente. Cela concerne des déchets non dangereux, de tous les jours. À savoir des plastiques, des épluchures de légumes ou encore des pots de yaourt, tout ce qui tombe ailleurs que dans les poubelles jaunes ou vertes.

La moitié des déchets sont ménagers 

Sur les près de 7 millions de tonnes de déchets, plus de la moitié représente des déchets ménagers. Alors pour quelles raisons s'accumulent-ils ? D'abord parce que la Chine n'importe plus nos déchets plastiques depuis 2018, ce qui nous oblige à trouver d'autres moyens de recycler. Ensuite parce que les Franciliens peinent à réduire cette quantité de déchets note l'Ordif. "Beaucoup d'actions sont faites par les collectivités mais (que) le tonnage par habitant évolue peu et la population augmente" en Île-de-France estime l'Observatoire.

Les objectifs de réduction ne pourraient pas être tenus

La loi de transition énergétique prévoit une réduction de ces déchets en Île-de-France de 30% cette année, en 2020 et de moitié en 2025, ce qui veut dire qu'il ne faudrait pas jeter plus de 2 millions de tonnes d'ordures cette année et plus d'1 million d'ici à 2025. Des objectifs qui ne pourraient pas être tenus conclut l'Ordif dans son rapport.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu