Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ile-de-France : le nombre de demandeurs d'emploi est en hausse de +0,4% au troisième trimestre 2018

jeudi 25 octobre 2018 à 15:32 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Au troisième trimestre 2018, en Île-de-France, le nombre de demandeurs d’emploi (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 675 320. Cela représente une hausse de +0,4 % sur le trimestre (soit +2 410 personnes). L'augmentation est de +0,1 % sur un an.

Pôle emploi
Pôle emploi © Maxppp - Christophe Morin

Paris, Île-de-France, France

La hausse du nombre de demandeurs d'emploi en Ile-de-France pour le troisième trimestre 2018 est un tout petit peu moins importante qu'au niveau national. L'augmentation est de +0,4% (+0,5% au niveau national).

Par département

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A se situe entre –0,2 % à Paris et dans les Yvelines et +1,5 % en Seine-et-Marne. 

Sur un an, il se trouve entre –1,3 % à Paris et +1,6 % en Seine-et-Marne. 

Troisième trimestre 2018 - Aucun(e)
Troisième trimestre 2018 - DIRECCTE

Les femmes et les hommes

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de +0,4 % pour les hommes (–0,9 % sur un an) et de +0,3 % pour les femmes (+1,0 % sur un an)L

Troisième trimestre 2018 - Aucun(e)
Troisième trimestre 2018 - DIRECCTE

Par âge

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue en Île-de-France de -0,2 % pour les moins de 25 ans (–0,5 % sur un an).

Il progresse de +0,2 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,7 % sur un an) et de +1,0 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+2,1 % sur un an)L