Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Île-de-France : Valérie Pécresse lance un "revenu jeunes actifs" pour les 18-25 ans

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le "revenu jeunes actifs", de 500 à 670 euros par mois, lancé ce lundi 1er mars par la région Île-de-France sera conditionné à une formation gratuite pour les 18-25 ans sans emploi. Valérie Pécresse s'oppose ainsi au RSA jeunes, notamment souhaité par Anne Hidalgo.

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France sur France Bleu Paris.
Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France sur France Bleu Paris. © Radio France - Mélodie Pépin

La région Île-de-France crée un "revenu jeunes actifs" (RJA) pour les 18-25 ans sans emploi qui, à partir de ce lundi 1er mars, s'inscriront à une formation gratuite "du catalogue régional", a précisé dimanche Valérie Pécresse au Grand Jury Le Figaro-LCI-RTL. Si la rémunération, de 500 à 670 euros par mois pour toute formation d'au moins quatre mois, correspond à ce que touche déjà un stagiaire d'une formation professionnelle de la Région, une prime de 1.000 euros pourra s'ajouter aux jeunes qui se forment dans un secteur en tension et d'avenir. Il y en a sept identifiés par la région : le bâtiment et les travaux publics, l'industrie, la sécurité, les filières sanitaires et sociales, le numérique, l'agriculture et l'environnement. L'idée pour Valérie Pécresse est évidemment d'inciter les jeunes à aller vers ces secteurs.

Une contre-proposition au RSA et à "l'assistanat" des jeunes

C'est aussi et surtout un moyen pour la présidente de la région Île-de-France de s'opposer plus concrètement à la mise en place d'un RSA jeunes, réclamé par plusieurs personnalités de gauche, dont la maire PS de Paris Anne Hidalgo en ces temps de crise. "Je suis totalement contre enfermer des jeunes de 18 à 25 ans dans l'assistanat", a-t-elle notamment rappelé. Sur son site internet, la région assure qu'après six mois de formation, "70% des stagiaires d'une formation professionnelle de la Région trouvent un emploi". La mesure coûtera 270 millions d'euros à la région.

Une aide de 1.300 euros pour financer le permis de conduire

Au total, 45.000 places de formations gratuites et qualifiantes, du CAP à BAC +5, sont disponibles dès ce lundi 1er mars. L'inscription se fait sur le site internet de la région. À partir du 8 mars, une plateforme téléphonique sera également mise en place pour renseigner les candidats. Par ailleurs, l'Île-de-France généralise ce 1er mars l'aide régionale de 1.300 euros pour financer le permis de conduire, frein potentiel à l'embauche. Ce dispositif expérimenté depuis décembre dans le département du Val-d'Oise peut désormais bénéficier aux 60.000 jeunes Franciliens en insertion professionnelle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess