Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ille-et-Vilaine : l'association des maires de France réclame une "vraie équité" pour les petits commerces

-
Par , France Bleu Armorique

En Ille-et-Vilaine, l'association des maires de France lance un appel au gouvernement pour la réouverture des petits commerces face à la concurrence des grandes surfaces. Pierre Breteau, son président, craint que les commerces dits "non essentiels" ne puissent se relever du reconfinement.

L'association des maires de France 35 déplore une "distorsion de concurrence" entre les petits commerces et les grandes surfaces.
L'association des maires de France 35 déplore une "distorsion de concurrence" entre les petits commerces et les grandes surfaces. © Radio France - Loïck Guellec

Depuis vendredi 30 octobre, les commerces non alimentaires, dits "non essentiels", ont été contraints de fermer dans le cadre du reconfinement. Alors que certaines communes en France ont pris des arrêtés samedi 31 octobre pour la réouverture des petits commerces, l'association des maires de France 35 lance un appel au gouvernement pour une meilleure équité. 

On ne peut pas avoir une distorsion de concurrence aussi flagrante"

"Pour que les moyens qui sont employés soient respectés par tous, il faut qu'ils soient équitables et justes, explique Pierre Breteau, le président de l'association des maires de France en Ille-et-Vilaine pour France Bleu Armorique. On ne peut pas avoir une distorsion de concurrence aussi flagrante entre les grandes enseignes d'un côté et les commerçants de détail de l'autre". 

Un tissu de commerçants qui périclitent"

Samedi 31 octobre, le maire de Dinan, Didier Lechien, a publié sur Facebook une tribune menaçant de prendre un arrêté permettant de rouvrir les commerces de proximité. Afin d'éviter ces arrêtés "illégaux" pris par différentes municipalités, Pierre Breteau, avec les administrateurs de l'association, demande au gouvernement "par l'intermédiaire de la préfecture et des parlementaires" de trouver une solution "pour qu'il y ait une vraie équité". Il craint, dans ce contexte, la disparition de certains petits commerces, avec "d'un côté, un tissu de commerçants qui périclitent parce qu'ils n'ont plus de clients, et de l'autre des populations qui se ruent dans les hyper ou supermarchés, au détriment d'ailleurs du respect des protocoles sanitaires".

De son côté, la maire de Rennes Nathalie Appéré demande sur Twitter "une égalité de traitement entre les commerces de proximité et les grandes surfaces". L'association des maires de France dans les Côtes d'Armor s'est également exprimée en faveur de la réouverture des commerces de proximité ou de la limitation de vente pour les grandes surfaces aux seules denrées alimentaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess