Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ils veulent défendre les services publics dans les Combrailles

samedi 9 juin 2018 à 22:29 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Le Collectif de Défense et de Développement des Services Publics en Combrailles se mobilisent afin d'éviter la "désertification" de leur territoire. Il était hier à Saint-Gervais d'Auvergne à la rencontre de la population. Le collectif annonce également une manifestation sur ce thème le 23 juin.

Une réunion pour la sauvegarde des services publics a eu lieu à Saint-Gervais-d'Auvergne
Une réunion pour la sauvegarde des services publics a eu lieu à Saint-Gervais-d'Auvergne © Radio France - Mickaël Chailloux

Saint-Gervais-d'Auvergne, France

Sauver les services publics. Tel était le thème des tables rondes et du forum public qui s'est déroulé ce samedi à Saint-Gervais d'Auvergne. Parmi les thèmes d'actualité évoqué, la mobilité, mis sur la table depuis le début de la grève des cheminots. "Si on a plus de services publics pour venir, se déplacer dans nos campagnes, on aura des déserts dans ces territoires. Les écoles et collèges n'ayant plus d'élèves vont fermer" déplore Bernard Boissier, le président du CDDSP dans les Combrailles. 

Les trains comme revendication prioritaire

C'est surtout la crainte de voir les "petites lignes" disparaître qui fait peur. "Une réorganisation différente des lignes et des moyens pourrait très bien jouer leur rôle de services aux usagers et d'aménagement du territoire" explique Daniel Coffin, secrétaire et porte-parole du Codérail Montluçon. Ils entendent faire remonter ces doléances aux élus politiques. 

Parmi les autres thèmes abordés, le thème de l'énergie, cher à Luc Bourduge, agent EDF. Il cible l'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie. Dans les Combrailles, le barrage des Fades ne l'est pas encore, mais il craint des "conséquences désastreuses." "EDF sera dans une démarche économique et avant tout financière comme le seront ses concurrents" dit-il. 

Faire appel à la population des Combrailles

Autre service qui va fermer, "la trésorerie de Saint-Gervais d'Auvergne." Un mauvais signe de la part de Bernard Boissier. "Il ne restera que trois trésoreries alors qu'avant on en avait huit ou neufs. Ca dénote quand même de cette volonté de fermer les services publics."

"C'est le serpent qui se mort la queue. S'il n'y a plus de services publics, personne ne viendra s'installer. S'il n'y a plus personne, on aura plus de services publics". 

Une manifestation est prévue le 23 juin prochain, à Paris mais aussi en région, à l'initiative de la Convergence Nationale des Collectifs de Défense et de Développement des Services Publics. Ils espèrent voir se mobiliser plus de citoyens et de population des Combrailles. Ce samedi, en effet, il y avait peu de monde présent à ces tables rondes.