Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La liquidation s'éloigne pour le CAP rugby

lundi 20 juin 2016 à 18:17 Par Pauline Ben Ali, France Bleu Périgord

Lundi après-midi, le tribunal d'instance de Périgueux a accepté le plan d'appurement de la dette du club de Périgueux, un plan de 100.000 euros par an sur 10 ans.

Cap rugby perigueux locaux
Cap rugby perigueux locaux © Radio France - Benjamin Fontaine

Périgueux, France

Le CAP a peut-être gagné le match le plus important de sa saison. Lundi après-midi, dans une petite salle d'audience du tribunal d'instance, rue Maleville à Périgueux, le juge a accepté le plan d'appurement du passif du club, un plan de 100.000 euros par an, sur 10 ans.

Ce n'était pas gagné d'avance d'où le soulagement de l'avocate du club Sylvie Bertrandon "Le tribunal donne son accord pour que le plan passe aux créanciers[...]Eux donnent leur avis positif ou non mais il n'y a pas de raison qu'il ne le soit pas" . La liquidation du club s'éloigne et c'est une victoire aussi pour la présidente actuelle, Claudette Moreau. Sa gestion cette saison a envoyé un signal positif au tribunal. 100.000 euros par an pendant 10 ans c'est donc l'enjeu du cap, un enjeu pas facile mais pas impossible.

La balle est maintenant dans le camp des créanciers qui doivent dire si oui ou non ils acceptent cet échéancier. Le verdict devrait tomber le 19 septembre prochain mais le CAP voit l'horizon se dégager un peu. Mieux le gendarme financier de la fédération, la DNACG (direction nationale d'aide de contrôle et de gestion) doit maintenant dire si elle valide la montée en Fédérale 2.