Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Impôts : 14 trésoreries vont fermer en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les agents des impôts sont appelés à la grève ce lundi contre le plan qui prévoit 5.800 suppressions de postes et de nombreuses fermetures de trésoreries. C'est le cas notamment en Loire-Atlantique où la fermeture de 14 trésoreries est prévue dans les années qui viennent.

En Loire-Atlantique, 14 trésoreries doivent fermer (photo d'illustration)
En Loire-Atlantique, 14 trésoreries doivent fermer (photo d'illustration) © Maxppp -

Loire-Atlantique, France

Les syndicats des finances publiques appellent les agents à faire grève ce lundi, pour dire non au plan qui prévoit 5.800 suppressions de postes d'ici 2022 en France et de nombreuses fermetures de trésoreries. En Loire-Atlantique, à partir de 2020, de 15 à 30 postes devraient être supprimés chaque année et 14 trésoreries devraient fermer : Machecoul, Paimboeuf, La Baule, Guérande, Savenay, Ponchâteau, Blain, Guémené-Penfao, Nort-sur-Erdre, Ancenis, Carquefou, Vertou, Le Loroux-Bottereau et Clisson.

"Un catastrophe pour les usagers"

La crainte de Pierre-Yves Grellier, de la CGT finances publiques, c'est d'abord pour les agents : "ceux des trésoreries qui vont fermer vont être mutés ailleurs. Pour ceux de Machecoul, par exemple, ça veut aller à Pornic. Ça fait 30 kilomètres".

C'est ensuite pour les usagers : "c'est une catastrophe pour l'usager", poursuit Pierre-Yves Grellier. "En 2018, 122.000 personnes sont passées dans les trésoreries. On voit qu'on a un flux conséquent d'usagers qui viennent au guichet parce que je vous rappelle que la matière est complexe. Le dernier épisode en date, c'est le prélèvement à la source auquel, on va être clair, personne n'a rien compris au mécanisme. On ne peut pas se débrouiller tout seul sur internet, ce n'est pas possible".

"Les permanences ne seront qu'épisodiques"

Alors, la direction explique que si les trésoreries ferment, elles vont être remplacées par des permanences. "La direction nous a fait une belle carte avec des petits points 'accueil' sur tout le département. Mais si les trésoreries reçoivent le public en continue, les permanences, elles seront épisodiques. Et, à ce stade, on ne connaît toujours pas leurs emplacements exacts".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu