Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Impôts : grâce au prélèvement à la source, l'État a récolté "deux milliards d'euros supplémentaires"

-
Par , France Bleu

La réforme du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu a rapporté "deux milliards" d'euros de plus dans les caisses de l'Etat, a annoncé Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, ce mercredi matin sur France Inter.

Le prélèvement à la source a permis de "faire payer les gens qui (auparavant) auraient dû payer l'impôt mais qui fraudaient ou qui étaient phobiques administratifs", selon Gérald Darmanin.
Le prélèvement à la source a permis de "faire payer les gens qui (auparavant) auraient dû payer l'impôt mais qui fraudaient ou qui étaient phobiques administratifs", selon Gérald Darmanin. © Maxppp -

L'instauration du prélèvement de l'impôt à la source a permis à l'Etat de collecter "deux milliards d'euros supplémentaires" cette année, a annoncé mercredi Gérald Darmanin. "On a récupéré un milliard de plus que ce qu'on avait prévu, c'est-à-dire deux milliards d'euros supplémentaires", a déclaré le ministre des Comptes publics, sur France Inter, une somme qui correspond à "0,1 point de produit intérieur brut", soit "beaucoup d'argent".

"Sans augmenter les impôts des Français, on a fait une réforme qui fait rentrer plus d'argent dans les caisses de l'État", s'est félicité Gérald Darmanin, qui explique ce phénomène par "un meilleur recouvrement de l'impôt" auprès de ceux "qui auraient dû payer l'impôt mais qui fraudaient, ou qui étaient phobiques administratifs".

Baisse d'ampleur à venir pour "95% des contribuables"

Au total, l'impôt sur le revenu, qui est payé par 16,8 millions de foyers fiscaux sur un total de 38,3 millions, rapporte chaque année près de 75 milliards d'euros à l'Etat. Le projet de loi de finances pour 2020, qui sera présenté vendredi en conseil des ministres, prévoit une baisse de 5 milliards d'euros de cet impôt, grâce à une baisse de trois points du taux d'imposition de la première tranche, qui concerne 12 millions de foyers.

Début mai, Gérald Darmanin avait promis que "la quasi-totalité des gens qui payent l'impôt sur le revenu seront touchés", soit 95% des contribuables. Le montant de la baisse d'impôt, dont les modalités doivent donc être débattues dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020, atteindra "environ 300 euros par foyer et par an" en moyenne, toujours selon le ministre. Cette baisse d'impôt avait été annoncée par Emmanuel Macron au printemps, en réponse au mouvement des "gilets jaunes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu