Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Impôt sur le revenu : Bercy lance la campagne 2018, prélude au prélèvement à la source

mardi 10 avril 2018 à 18:07 - Mis à jour le mercredi 11 avril 2018 à 9:22 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Le gouvernement a lancé mardi la campagne 2018 de l'impôt sur le revenu, première étape de la très attendue réforme du prélèvement à la source, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019.

Impôt sur le revenu (illustration)
Impôt sur le revenu (illustration) © Maxppp - Jean-François FREY

Bercy lance ce mardi sa campagne 2018 de l'impôt sur le revenu, la dernière avant l'entrée en vigueur de la réforme sur la prélèvement à la source, c'est à dire la ponction, directement sur le salaire, de l’impôt sur le revenu. Elle doit entrer en vigueur le 1er janvier 2019. L’employeur (ou la caisse de retraite pour les retraités) prélèvera le montant mensuel de l’impôt, avant de le reverser à l’État.

Concrètement, plus de 37 millions de foyers fiscaux vont devoir déclarer au cours des prochaines semaines les revenus qu'ils ont perçus en 2017, soit via la pré-déclaration reçue par courrier, soit sur le site internet des impôts.  Qu'est-ce qui change avec l’arrivée du prélèvement à la source? France Bleu fait le point.

A quoi vont ressembler les déclarations 2018?

Cette année, la télédéclaration est obligatoire au-delà de 15.000 euros de revenus annuels. Toutefois, l'Etat prévoit des exceptions pour les ménages qui n'ont pas internet, ils peuvent continuer à utiliser la déclaration papier. 

Les télédéclarants auront plus de temps pour communiquer leurs revenus, les dates limites s'étendent du 22 mai au 5 juin selon les départements, contre le 17 mai pour la voie postale. 

  • Cliquez ici pour simuler le montant de votre impôt sur le revenu en ligne

Pourquoi parle-t-on déjà du prélèvement à la source ?

C'est sur la base de la déclaration 2018 que le gouvernement va déterminer le taux appliqué aux contribuables en 2019. L’administration fiscale a besoin de connaître les revenus et le quotient familial du ménage pour le calculer. Ce taux sera transmis aux collecteurs d'impôts (employeurs, caisses de retraites). Les travailleurs indépendants verseront quant à eux un acompte mensuel ou trimestriel, calculé par l'administration en fonction de leurs revenus des mois précédents, puis ajusté selon leurs revenus effectifs.

Concrètement, ceux qui choisissent la télédéclaration connaîtront leur taux d'imposition à la fin de leur déclaration en ligne. Il est calculé sur la base du revenu de référence des foyers c'est à dire qu'a priori les deux conjoints sont prélevés au même taux, quel que soit leur salaire. Cependant, pour les couples dans lesquels l'écart de revenus est important, il sera possible d'opter pour un taux différencié, personnalisé. Ceux qui le souhaitent auront jusqu’au 15 septembre prochain pour faire ce choix.

Même chose pour ceux qui ne souhaitent pas communiquer l'intégralité des revenus de leur foyer à leur employeur. Les contribuables qui le souhaitent pourront demander qu'un "taux neutre" leur soit appliqué. Leur taux de prélèvement réel ne sera alors pas connu de leur employeur, mais ils devront régulariser chaque année leur situation auprès du fisc.

Ceux qui optent pour le papier devront attendre l'envoi des avis d'imposition, à la fin de l'été pour connaître leur taux de prélèvement.

Pourquoi 2018 sera une année blanche ?

Les contribuables paieront leurs impôts 2018 sur les revenus de 2017, et les impôts 2019 sur ceux de 2019. Cela signifie que les revenus courants de 2018 ne seront pas imposés, ce qu'on appelle l'"année blanche".

Pour éviter les abus, Bercy a prévu plusieurs dispositifs, notamment pour les indépendants, qui disposent d'une marge de manœuvre sur la date de perception de leurs revenus. Si ces derniers s'avèrent en 2018 supérieurs à ceux des trois dernières années, ils seront imposés sur ce surplus.

Par ailleurs, le passage au prélèvement à la source n'empêchera pas de continuer à bénéficier de réductions ou de crédits d'impôts, liés par exemple à la rénovation énergétique de son logement ou à l'emploi d'une personne à domicile. Comme aujourd'hui, ces crédits resteront perçus en septembre.