Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Impôts : Neuf trésoreries de la Sarthe devraient fermer d'ici trois ans

-
Par , France Bleu Maine

Ce n'est encore qu'un projet mais 9 des 15 trésoreries de la Sarthe devraient fermer leurs portes d'ici 2022. Elles seront remplacées par des centres d'accueil des impôts. Il en y aura un par canton. L'objectif est de se rapprocher des contribuables en leur assurant le même service.

Sarthe, France

Neuf des douze trésoreries de la Sarthe devraient être remplacées d'ici 2022 par des centres d'accueil. " Un lieu de réception qui n'est pas forcément une trésorerie..." explique Thierry Pourquier, le directeur départemental des finances publiques de la Sarthe"...mais qui peut être hébergé dans un autre bâtiment public : une maison communale, une maison France Service (dont la création a été évoquée par Emmanuel Macron), etc...". Ces permanences seront déployées sur l'ensemble du territoire à raison d'un centre d'accueil par canton " pour se rapprocher des usagers" selon Thierry Pourquier. Au départ la démarche sera la même que celle pour se rendre en trésorerie mais à terme, il faudra prendre rendez-vous. " Deux raisons à cela. D'abord éviter les longues attentes aux contribuables. Et puis permettre de préparer le rendez-vous en amont, en demandant à l'usager de réunir les documents nécessaires, ce qui évitera les allers-retours. Et puis, on a constaté que deux tiers des problèmes des contribuables peuvent être réglés par téléphone". 

Aucune suppression d'emploi

Selon Thierry Pourquier, cette restructuration ne se traduira pas par des suppressions d'emploi. "Les 140 agents vont être redéployés dans les services, sur la base du volontariat. En revanche, les fonctionnaires qui partent à la retraite seront par des agents qui seront recrutés pour assurer ces permanences". La suppression de la taxe d'habitation ou le prélèvement à la source oblige à repenser l'activité des agents. "Des emplois de conseillers en collectivité locale vont être créés car la gestion des intercommunalités (paie des salaires des employés municipaux, les dépenses des communes, l'encaissement des impôts sur l'eau etc...) représente la moitié de l'activité du trésor public".    

Choix de la station

France Bleu