Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Inauguration des jardins partagés de la Zac du Tarn : les opposants à la zone dénoncent un alibi "vert"

-
Par , France Bleu Occitanie

Le président du conseil général du Tarn a inauguré ce mardi les jardins partagés de la ZAC du Tarn à Saint-Sulpice-la-Pointe. Pour les opposants à la zone, ce sont quelques mètres carrés préservés avant l'arrivée d'un "monstre", la plateforme logistique Terra 2.

Christophe Ramon, président du département du Tarn, a inauguré les 3000 mètres carrés de jardins partagés à Saint-Sulpice.
Christophe Ramon, président du département du Tarn, a inauguré les 3000 mètres carrés de jardins partagés à Saint-Sulpice. © Radio France - SM

Lancés il y a un an, les jardins partagés de la ZAC des Portes du Tarn sont chargés de légumes en cet fin d’été. Des jardins, inaugurés hier, qui font partie de l’immense zone industrielle porté par le département du Tarn. Une zone d’activité de 90 hectares lancée en 2009 est censée être un trait d’union économique entre Toulouse et Albi au bord de l’A68. L’idée, c’était que le Tarn puisse bénéficier de l’attrait des entreprises pour Toulouse. Un projet de 90 millions d’euros. (Le déménagement de Vinovalie a été réalisé dans le cadre de cette ZAC.) 

Un projet qui a comme ambition affichée depuis sa création d’allier développement économique et respect de l’environnement. D’où les jardins partagés  inaugurés ce mardi 3 aout par le président du conseil général du Tarn Christophe Ramon. 

Trois cents emplois 

Ces jardins partagés font en revanche rire jaune les opposants à la ZAC du Tarn. Notamment parce que depuis presque deux ans ils se battent contre le gros projet de cette zone d’activité. Samedi dernier environ 200 personnes ont manifesté à Saint-Sulpice-la-Pointe contre le projet de Terra 2. Ce projet c’est celui d’une grosse plateforme logistique de 16 hectares avec 7 hectares de bâtiments. Un grand hangar avec au moins 120 quais de débarquement qui verraient passer 250 camions par jour ( environ 130.000 par an disent les opposants). Pour le moment on ne sait pas qui travaillera dans ses locaux, mais selon les rumeurs, Terra 2 pourrait les louer à un géant mondial du e-commerce comme Amazon ou sans doute plutôt Ali-Baba. Une plateforme qui permettrait de créer 300 emplois 

"Si on ne le fait pas là, ce sera ailleurs" Christophe Ramon.

"Du Green-washing" pour Julien Lassalle, élu France Insoumise.

Avis défavorable sur le plan environnemental 

Les permis de construire de Terra 2 ont été signés par les communes de Saint-Sulpice et de Buzet-sur-Tarn. Mais depuis, la Dreal a estimé qu’une haie en plein cœur du projet ne devait pas être détruite. Le conseil environnemental a aussi donné un avis défavorable en raison de la présence de plusieurs espèces protégées sur la ZAC ( un travail réalisé notamment par les bénévoles de la LPO. ) Le préfet doit donc trancher. Il devrait le faire au cours de l’automne en signant ( ou pas ) une dérogation pour autoriser la construction du bâtiment de Terra 2. Si c’est le cas, les opposants ont d’ores et déjà constitués une cagnotte pour saisir le tribunal administratif. 

La zone d'activité des Portes du Tarn, avec au loin le nouveau batiment de Vinovalie au bord de l'A68
La zone d'activité des Portes du Tarn, avec au loin le nouveau batiment de Vinovalie au bord de l'A68 © Radio France - SM

Reportage Sandrine Morin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess